Manuel Valls : “Si F. Fillon ou M. Le Pen est élu Président, je prolongerai l’état d’urgence”

Cet après midi, Manuel Valls brisait devant des centaines de caméras et des milliers de journalistes le mystère insoutenable qui régnait à propos de son éventuelle candidature à l’élection présidentielle. “Oui, je me présenterai à l’élection présidentielle” a-il ainsi martelé huit fois d’affilé, pour être certain que le message passerait.

Depuis que François Hollande a annoncé ne pas se présenter les spéculations allaient bon train. Il y a deux jours, laissant le suspense à son apogée, il déclarait dans une annonce qu’il ferait prochainement une annonce dans laquelle il annoncerait quand il annoncerait sa candidature.

Cette intervention a donc été l’occasion pour le futur candidat à la primaire de la gauche d’annoncer les principales lignes de son programme politique et surtout de marquer sa différence avec son potentiel opposant, François Fillon. Ainsi, il a souligné qu’une présidence de Fillon serait une catastrophe pour le pays.

En effet Manuel Valls est préoccupé par la volonté du candidat des Républicains de prolonger l’état d’urgence mais aussi de construire un nouvel aéroport à Hénin-Beaumont, ce qui selon lui est absurde.

Manuel Valls a voulu se montrer comme véritable candidat de la gauche et a rappelé sa volonté de mettre en place un salaire universel à 23 euros 46 par mois, remplaçant toutes les autres prestations sociales. Son slogan de campagne sera Travailler, Consommer, Poing dans la gueule.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires