Magnette bientôt jugé pour haute trahison par le peuple Wallon, suite à son acceptation du CETA

On a parlé de lui sur toutes les télévisions du monde, Paul Magnette, le leader de la petite région d’irréductible Wallons qui ne voulait pas du CETA, l’ Abraracourcix de l’Europe moderne, qui refusait de se plier au plan de libre-échange entre le Canada et l’Europe. Mais la déception à fini par l’emporter, lorsque P. Magnette à fini par courber l’échine et à vendu son peuple au marché outre-atlantique. Le PTB, le parti du travail de Belgique,  l’accuse de ne jamais avoir voulu contrecarrer les plans de soumissions de l’Europe, mais tout simplement d’avoir fait une manœuvre électorale. Suite à ces allégations, une commission a été chargée d’enquêter sur la véracité de ces accusation envers le ministre wallon, et à rendu le verdict qui suit: »Il semblerait en effet que le refus, momentané et non définitif, du CETA  par le ministre Paul Magnette ait été motivé par des volontés politiques d’augmenter l’électorat potentiel du parti socialiste pour les prochaines élections ». Ainsi, le grand résistant Paul Magnette, le dernier des Mohicans Paul Magnette se voit n’être qu’un imposteur ne cherchant que le profit pour son parti politique… Les Wallons sont déçu, les Wallons sont en colère, et ils vont lui faire savoir ! Ce vendredi, un tribunal populaire a été improvisé pour juger le ministre. La convocation qui lui a été adressé comporte des mots tels que « haute trahison » et « condamnation ». Rappelons que la haute trahison en Belgique est passible d’une peine de prison de 10 à 20 ans. Le procès devrait avoir lieu sous les plus brefs délais… Une affaire à suivre donc.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires