Macron «Les pauvres, il y en a qui font bien et il y en a qui déconnent»

Il est ensuite revenu sur la pauvreté, estimant qu’il fallait procéder en la matière à un «travail collectif très fin» plutôt que de se contenter d’instaurer un «face à face entre ceux qui profiteraient d’un côté et ceux qui seraient les vaches à lait de l’autre». «Une partie du traitement de la pauvreté est dans la personne en situation de pauvreté, en les considérant, en les responsabilisant, en les aidant à s’en sortir. Ils sont tous acteurs», a-t-il détaillé. «Les gens en situation de difficulté, on va davantage les responsabiliser car il y en a qui font bien et il y en a qui déconnent», a-t-il conclu dans le huis clos du conseil municipal, sans micro ni caméra.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires