Une lycéenne Namuroise découvre une cité maya en jouant à Pokémon Go

Incroyable ! Non seulement le nouveau jeu divertit des foules croissantes de joueurs à travers le monde, voire améliore la santé mentale de ceux-ci mais vient également de permettre à l’archéologie de faire un grands pas avec la découverte de cette cité maya.

Une jeune Namuroise de 15 ans, nommée Gillian Wadoury, a découvert une nouvelle cité maya jusque-là inconnue lors d’une partie de Pokémon Go. Lors d’une tentative de capture de Pikachu dans son village de Faulx-les-Tombes, elle a remarqué que l’emplacement des Pokéstops révélait une forme très particulière extrêmement proche de la cartographie des cités maya. Tous les pokéstops correspondaient à des cités maya découvertes à l’exception d’un pokéstop avec énormément de Pokéballs. Selon l’adolescente, il devrait donc y avoir une 119 ème cité maya à l’emplacement correspondant à une zone reculée de la péninsule du Yucatan, au Mexique.

Des analyses effectuées à partir des satellites de différentes agences spatiales internationales ont clairement révélé la présence d’une pyramide et d’une trentaine de bâtiments à l’endroit précis identifiée par la jeune génie.

NordPresse a eu accès aux images satellites où l’on voit différentes structures de ce qui pourrait bien être une ancienne cité. «Des formes géométriques, comme des carrés ou des rectangles, sont apparues sur ces images, formes qui peuvent difficilement être attribuées à des phénomènes naturels», affirme le spécialiste en archéologie pré-colombienne de notre rédaction.

C’est avec beaucoup d’émotion que l’adolescente a donné le nom “Pikachu” à cette nouvelle cité. Mystérieusement, “Pikachu” pourrait signifier en maya “Je vous ai bien eu !”

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires