Connect with us

Non classé

Liège : Un Glory Hole bientôt voisin d’un magasin de jouets

Published

on

 

Selon nos informations, un lieu de voyeurisme destiné à des rencontres anonymes à travers des trous percés dans le mur ouvrira ses portes à côté d’une célèbre enseigne de jouets dans la Cité Ardente.

L’association a de quoi choquer à première vue. Cependant, nous avons interrogé les différents acteurs du terrain. Les points de vue se regroupent autour d’un consensus.

« Les activités n’ont pas lieu au même moment de la journée« , nous dit Jean Piqueur, le tenancier du « Glory Hole ». « Les adultes ont aussi besoin de jouer, mais il faudra attendre l’ouverture à 22h. » Il nous assure également que l’établissement coquin respecte toutes les règles d’éthique. En cas de dérapage, le CGHW fera rapport. Le Conseil des Glory Hole de Wallonie est un organe de contrôle créé par Jean Piqueur et les autres propriétaires de Glory Hole. « Il y a de plus en plus de gens qui paient pour voir ce que nous proposons. C’est dans l’air du temps. Cela nous donne un véritable statut. »

Si certains riverains s’offusquent de l’arrivée de cette enseigne de genre nouveau, la plupart accueille l’idée avec philosophie. Voici un florilège de réactions : « Chacun fait ce qu’il veut… si tout le monde est consentant ». « Ce sera certainement bénéfique pour l’économie locale ».  » Ma famille et moi vivons dans notre bulle, cela ne me concerne pas ». « Je suis curieux d’y aller… juste en spectateur. On nous promet du spectacle. » 

Mario Zelda, qui gère le célèbre magasin de jouets, a eu beaucoup de difficultés à accepter le changement de voisin. « Ce n’est pas vraiment la meilleure nouvelle pour le magasin, mais nous avons trouvé un accord. » En effet, les 2 enseignes ont formé un partenariat : des affiches publicitaires seront placardées autour des trous pour les clients voyeurs. « En cette période de fêtes, nous ne pouvions pas laisser cette occasion d’être visibles par le plus grand nombre. Des parents, des grand-parents ou des oncles fréquentent ces endroits. » Et de conclure avec résignation : « Ce n’est peut-être pas le voisin que nous attendions, mais ce n’est pas comme si nous étions associés à des violences sur mineures. »

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Advertisement

Non classé

SARKOZY RECONNU COUPABLE !!!!! (VIDEO) 😱😂😂

Published

on

La vidéo de l’attentat amoureux:


Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Continue Reading

Non classé

Mr Propre devient « Propre »

Published

on

ENCORE UN COUP DES ISLAMOLGBTGAUCHISTES

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Continue Reading

Education aux Médias

Echec de la prise de la colonne de la Bastille par Francis Lalanne et ses partisans

Published

on

Francis Lalanne Bastille

A Paris, près de onze personnes, menées par le chanteur et comédien Francis Lalanne, ont manifesté ce dimanche pour tenter de s’emparer de la colonne de la Bastille. La manifestation – non déclarée – a été rapidement dispersée par des tirs de LBD et de grenades lacrymogènes.

En dépit de l’arrivée précoce du printemps, peu de manifestants s’étaient finalement rendus sur la place de la Bastille, à l’appel de Francis Lalanne et de diverses fédérations syndicales (la Confédération Nationale des Anarcho-Souverainistes, UNEF-Halal et SUD-RSA). L’appel avait également été relayé par FranceSoir, un site de vente de fake news en ligne.

Le petit groupe d’opposants a cependant fait preuve d’une grande détermination. « Nous sommes le peuple ! Et que veut le peuple ? Il veut mettre l’État hors d’état de nuire au peuple français ! Par l’utilisation du système de Kelsen, la Constitution assure le respect des normes démocratiques qui nous permettent aujourd’hui de couper les têtes de nos ennemis », s’est exclamé le chanteur, en tentant d’escalader la colonne de la Bastille, avant que de chuter lourdement sur le pavé.

Francis Lalanne s’en tirera finalement avec un bras et trois côtes cassées, ainsi qu’avec douze jours d’Interruption Temporaire de Chômage.

Charlotte, 51 ans, fait part de déception : « Le kebab était indigeste. Et avec ce  confinement, impossible de squatter des toilettes dans un restaurant. Du coup, on fait comme on peut », se désole-t-elle en se rhabillant.

« Je suis hyper deçu, je pensais trouver des sans-culottes, et tout ce que j’ai vu de mieux c’est un petit bout de string en transparence sous un pantalon blanc », se lamente également Clément, venu de Carrières-sur-Seine. « Mais je garde espoir pour le premier mai prochain, avec la Fête du Travail. Vive  la Révolution, et vive la France ! ».

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Continue Reading

Trending