L’Espagne lance la bombe nucléaire sur la Catalogne pour l’empêcher de proclamer son indépendance

Le référendum pour donner aux catalans le choix ou non de quitter l’Espagne fait la Une de tous les journaux. Les forces de polices fédérales ont été dépêchées devant les bureaux de votes pour empêcher aux votants de se rendre aux urnes. Ensuite c’est l’escalade de la violence. Les policiers commencent d’abord par tirer sur la foule avec des balles en caoutchouc pour la disperser et somment les gens de rentrer chez eux. N’ayant pas l’effet escompté, les policiers ont alors remplacé les balles en caoutchouc par des vraies balles, perforantes qui plus est, afin de tuer plusieurs manifestants d’un seul coup.

Ce ne sont pas moins de 847 catalans qui ont été abattus par les forces de l’ordre espagnoles avant que le premier ministre, Mariano Rajoy, ne prenne la décision d’envoyer une bombe nucléaire sur la Catalogne. C’est le drame, 253.000 personnes meurent sur le coup mais ce nombre risque d’augmenter exponentiellement en raison des radiations.

Mariano Rajoy, désormais qualifié de criminel, balaye les accusations d’un revers de la main et se justifie de la manière suivante : « Ca aurait été beaucoup trop compliqué pour l’économie de notre pays de laisser la Catalogne filer. Est-ce que raser toute la région et tuer toute sa population était nécessaire ? Certains diront que la mesure était un peu extrême mais c’était la bonne décision à prendre« .

Donald Trump a qualifié le premier ministre espagnol de « fou dangereux à tête de saumon« . Kim Jong Un a quant à lui apprécié cette démonstration de puissance « L’espagne pourrait devenir un partenaire économique et militaire dans l’avenir« , a déclaré le président de la Corée du Nord.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires