27.5 C
Charleroi
mardi, juin 18, 2024

RECENT

Les auteurs du cambriolage chez Bernard Tapie portent plainte pour escroquerie

Deux montres et quelques bijoux. C’est le maigre butin avec lequel sont repartis les malfaiteurs qui se sont attaqués au couple Tapie dans la nuit de samedi à dimanche.

« Le mec il a été président de club de foot, PDG et ministre, et y a même pas une mallette de billets qui traîne ! C’est du foutage de gueule ! » lâche l’un des cambrioleurs manifestement très déçu par la faible valeur pécuniaire du magot récolté. Un autre surenchérit : « Si je voulais des colliers en plastiques et des bracelets brésiliens, j’aurai organisé un braquage à la foir’fouille ! Merde ! ». Puis il relativise : « Heureusement que mon beau-père s’appelle Bernard ! Avec une gourmette pour Noël, il pourra plus dire que je lui offre des cadeaux impersonnels »

Depuis que la cour de cassation de Paris l’avait condamné à rembourser les 400 millions d’euros qu’il avait touché dans l’affaire du Crédit Lyonnais, Bernard Tapie menait un train de vie plutôt modeste, chose que les braqueurs ignoraient. « Ça fait 30 ans que ça dure cette affaire, j’avais zappé sa condamnation ! A la base, le projet c’était de monter un yacht-jacking ! J’me voyais déjà à oilp sur le Phocéa avec Beyoncé et Rihanna ! Putain de justice !»

Cette même justice risque d’être sollicité très prochainement, car les cambrioleurs ne comptent pas en rester là. Leur avocat explique : « Quand on prend en considération les moyens mis en œuvre pour monter une telle opération, il est tout à fait légitime d’espérer un retour sur investissement à la hauteur du travail fourni. Mes clients ne sont pas procéduriers, mais dans cette affaire le préjudice moral n’est pas à sous-estimer. Leur réputation dans le milieu en a pris un sérieux coup »

Depuis dimanche, de nombreuses personnalités ont apporté leur soutien au célèbre homme d’affaires, parmi lesquelles Nicolas Sarkozy, Patrick Balkany, mais aussi Mattéo Capone, l’arrière petit-fils du célèbre gangster, ainsi que Jean-Michel Bandiletti du gang des receleurs avec qui Bernard Tapie partageait sa cellule aux Baumettes dans les années 90.

A noter également le message de Omar Sy dont la série Lupin a récemment cartonné sur Netflix. Même si il regrette la violence employée par les cambrioleurs, il n’exclue pas la possibilité de se porter partie civile en cas de procès, par solidarité avec « ses confrères ». Et le célèbre humoriste de conclure : « l’important dans un cambriolage, c’est de ne pas se prendre les pieds dans le tapis » calembour aussitôt suivi de son rire si caractéristique.

Commentaires

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇

Latest Posts

A LIRE