Connect with us

Non classé

Le podcast 2 heures de perdues analyse le dernier débat Trump-Biden : « C’était turbo-naze ! »

Published

on

« Un vieux con blanc de droite, un vieux con blanc d’extrême droite, ce soir on a regardé le 2ème débat Trump-Biden et on parle tout de suite. Voilà voilà voilà, deux heures pour savoir quel connard dirigera les US et le monde à partir du 20 janvier prochain. » C’est ainsi qu’a débuté le tant attendu épisode de 2 heures de perdues sur le 2e opus du débat présidentiel Trump/Biden. Si certains ont trouvé qu’il était meilleur que le premier d’autres ne manquent pas de souligner le manque d’action et d’originalité.

En bon éditorialiste de 2HDP, Antoine demande d’entrée de jeu à Michaël de résumer le débat. Sans hésitation, ce dernier se lance : « Bon, alors, il faut savoir que quand j’ai vu pour la première fois Donald Trump, c’était dans ‘Maman j’ai encore raté l’avion’. On avait emprunté la cassette à la bibliothèque et ils s’étaient trompé : nous, on voulait voir ‘Un Prince à New-York’. Mais ça arrive à tout le monde de se tromper. Moi, par exemple, l’autre jour, j’ai voulu emmener ma fille à une manifestation pour défendre la moutarde de Dijon. Et ben, comme j’étais en retard, je me suis trompé et retrouvé au milieu de la Manif pour tous. J’espère que personne ne le saura. Concernant le débat… » Un résumé synthétique qui en dit long sur la qualité de la discussion et les sujets de fonds qui ont été abordés.

La parole est alors donnée à Sarah et Léa. Cela étant, comme elles détestent les films d’horreurs, elles ont regardé le débat dans une toute petite fenêtre réduite dans le coin de l’écran avec le son coupé et n’ont pas pu lire les sous-titres. Leur avis, c’est que le débat était regardable mais sans plus. « Et on s’ennuie vite ! On s’attendait à une fusillade, une bagarre ou une histoire d’amour. Et… rien ! »

C’est au tour d’Ève de parler. Tout d’abord, elle s’étonne que personne n’ait regardé la VF ou la VFQ. De son côté, elle note que le débat n’était pas terrible mais qu’elle considère que beaucoup de détails qui sont présents dans les livres n’ont pas été repris dans le direct à la télévision. Pas étonnant, du coup que les spectateurs aient eu du mal à suivre.

La parole est alors donnée à Jéjé Djédjédjé Djédjé … Djé ! Comme il est de droite, il a apprécié la prestation de Joe Biden mais encore plus celle de Donald Trump. Il a beaucoup aimé la ligne néo-conservatrice de ce dernier, qui s’inscrit, je cite, dans la révolution libérale qui permettra à l’Amérique de sortir du marasme. Il regrette néanmoins certains mots malheureux du candidat démocrate : « Lorsque Biden dit ‘Will you shut, man !’, qu’on peut traduire par ‘je salue chez les Américains la révolution prolétarienne ‘, on ne peut qu’être inquiet face à de tels relents de bolchévisme ! »

Julie embraie alors et tente de sauver le débat : « Vous savez, j’aime beaucoup le travail qui est réalisé par les interviewers. De plus, j’apprécie toujours de voir un débat où le Président sortant est mis en difficulté. Ça me fait penser au débat de 1980, Carter/Reagan. C’est un des meilleurs. Je vous le conseille absolument, parce que Carter est très bon mais aussi parce que Reagan est un acteur d’exception ! En plus Jimmy Carter apparait souvent dans les Simpson. Et Reagan est un running gag de ‘Retour vers le Futur’ »

Greg interrompt alors Julie pour lui rappeler qu’on n’est pas là pour parler du débat Carter/Reagan mais Trump/Biden. Et il en profite pour donner son avis (très nuancé) : « Je ne pensais jamais dire ça, mais là, votre truc, je l’ai regardé en x4. C’est long, les sujets abordés sont débiles, c’est mal cadré, les candidats sont nuls, ils ont des voix de merde, les idées évoquées sont à chier. Y a rien à sauver et certainement pas les États-Unis d’Amérique. C’est le pire truc que j’ai jamais vu et j’ai vu Star Wars Holiday Special (NDLR : pas la peine de me faire la remarque, je sais que la blague est de Marc Hammil). D’ailleurs, à ce sujet, je vous signale que le prochain Culture 2000 sera consacré aux 44 pires Présidents des États-Unis. Non, franchement, la seule chose qu’il y a à dire sur ce débat, c’est que j’espère qu’il y aura un 3. »

Olivier, de son côté rappelle que le débat était avant tout une comédie et qu’il s’est bien « bidenné » en le regardant. Sans oublier qu’il espérait que les électeurs américains n’allaient pas se « trumper » en votant, cette fois.

C’est sur ces calembours douteux qui, on l’espère, seront bientôt condamnés par la loi qu’Antoine donne son avis : « AHHHHHHHHHHHHH enfin on m’demande mon avis. Bon, ben c’était turbo-naze. Je ne remercie pas le connard, qui s’appelle sans doute Christophe, qui a mis ça dans le chapeau. Non, je suis désolé, j’y crois pas un seul instant. À aucun moment je me suis dit que j’avais le futur ou l’actuel Président des US devant moi. D’ailleurs ça me gonfle tellement que j’arrête l’enregistrement maintenant. »

L’émission a donc été écourtée et s’est ponctuée par l’unique commentaire 5 étoiles du débat, rédigé par Fandecaoch : « Le deuxième débat Trum-Biden. Quel bon débat. Encore mieux que le premier avec un Donald Trump toujours aussi en forme que dans Maman j’ai raté l’avion 2 et un Joe Biden toujours aussi… euh ! en vie ! J’aime beaucoup la dichotomie républicain/démocrate mais si je ne suis pas sûr de ce que c’est un démocrate… ou un républicain… ou une dichotomie. Je suis un peu triste de savoir qu’après l’élection, on ne les verra plus ensemble pour se donner la réplique et que dans un an, ils seront probablement morts… parce que, quand même, ce sont de vieux croutons. À regarder sans modération »

À l’issue du podcast, un sondage a été réalisé :

  • 5% des auditeurs trouvent que Trump a été convaincant
  • 15% des auditeurs trouvent que Biden a été convaincant
  • 25% des auditeurs pensent que le débat a duré deux heures grâce à un charme
  • 55% des auditeurs trouvent qu’Olivier est beau (et convaincant)

Advertisement

Non classé

Lockdown Partouze: « Il m’a dit vouloir se faire des PCR, je pensais pas que c’était des Plans Culs Réguliers »

Published

on

Le logeur de la partouze de diplomates à Bruxelles, Jawad B., s’indigne de voir les gens l’accuser sur les réseaux sociaux d’irresponsabilités.

J’ai loué à des infirmiers qui m’ont dit vouloir se faire des PCR, je pensais qu’ils parlaient de s’enfoncer des tiges dans les narines, pas autre chose et ailleurs.

Un test diagnostique du SARS-CoV-2 peut être effectué en cas de suspicion de maladie à coronavirus 2019 (Covid-19) à l’examen clinique et en complément à des examens approfondis (tomodensitométrie, etc.). Il peut être effectué par des tests de réaction en chaîne par polymérase après transcriptase inverse pour la détection de l’ARN viral (RT-PCR) ou par des tests à base d’anticorps ELISA pour la détection des protéines du virion.

L’infrastructure de recherche européenne EVA (European Virus Archive) s’est rapidement organisée pour fournir aux laboratoires de diagnostic du monde entier des éléments viraux destinés à servir de contrôles pour les tests basés sur l’ARN ou sur la protéine.

Continue Reading

Non classé

Le père du député partouzeur est fier « ce n’est pas sa faute, il a herité de ma kette »

Published

on

Le député européen hongrois József Szájer, membre du très conservateur Fidesz de Viktor Orban, a assisté à une « partouze » dans le centre de Bruxelles avec d’autres diplomates.
Son papa se dit très fier de lui.
« Une belle kette de père en fils »

Continue Reading

Non classé

Covid Partouze à Bruxelles: Jean-Marie Le Pen était présent

Published

on

Selon la presse belge, la police a trouvé 25 hommes nus, dont un député européen et un nombre certain de diplomates, dont Jean-Marie Le Pen masqué.

Le rapport des médias a également déclaré que l’eurodéputé avait tenté de fuir par une fenêtre mais s’était blessé au cours du processus et avait été appréhendé par la police avant de revendiquer l’immunité du Parlement européen.

Ce n’est pas la première fois que la famille Lepen se voit être agité par un scandale sexuel. Pierette Lalanne, soeur de Francis, alors fraichement ex femme de Jean-Marie, posa pour Playboy afin de venger sa rupture avec son ancien mari.

Lorsque des confrères journalistes lui ont demandé si malgré tout il avait pensé à se protéger, le patriarche aurait rétorqué : « Ce n’est qu’un détail de l’histoire, n’est-ce pas ? ».

Selon les règles internes, l’immunité ne peut être invoquée lorsqu’un député européen est trouvé en train de commettre une infraction.

Le Parlement européen n’a confirmé aucune enquête en cours. Selon les règles internes, le Parlement ne peut pas prendre de sanctions contre un député européen qui a commis un crime en dehors de ses fonctions parlementaires.

La compagnie aérienne Ryanair a saisi cet élément de l’histoire dans un tweet mardi, écrivant: «Vous cherchez à vous évader rapidement de Bruxelles? Nous proposons des vols à partir de 14,99 € seulement (dans ce cas, nous ne recommandons pas le siège côté hublot). »

La Belgique a annoncé un deuxième verrouillage le mois dernier, avec un couvre-feu en place et des rassemblements de plus de quatre personnes interdits.

Continue Reading

Trending