Connect with us

Non classé

Le podcast 2 heures de perdues analyse le dernier débat Trump-Biden : « C’était turbo-naze ! »

Published

on

« Un vieux con blanc de droite, un vieux con blanc d’extrême droite, ce soir on a regardé le 2ème débat Trump-Biden et on parle tout de suite. Voilà voilà voilà, deux heures pour savoir quel connard dirigera les US et le monde à partir du 20 janvier prochain. » C’est ainsi qu’a débuté le tant attendu épisode de 2 heures de perdues sur le 2e opus du débat présidentiel Trump/Biden. Si certains ont trouvé qu’il était meilleur que le premier d’autres ne manquent pas de souligner le manque d’action et d’originalité.

En bon éditorialiste de 2HDP, Antoine demande d’entrée de jeu à Michaël de résumer le débat. Sans hésitation, ce dernier se lance : « Bon, alors, il faut savoir que quand j’ai vu pour la première fois Donald Trump, c’était dans ‘Maman j’ai encore raté l’avion’. On avait emprunté la cassette à la bibliothèque et ils s’étaient trompé : nous, on voulait voir ‘Un Prince à New-York’. Mais ça arrive à tout le monde de se tromper. Moi, par exemple, l’autre jour, j’ai voulu emmener ma fille à une manifestation pour défendre la moutarde de Dijon. Et ben, comme j’étais en retard, je me suis trompé et retrouvé au milieu de la Manif pour tous. J’espère que personne ne le saura. Concernant le débat… » Un résumé synthétique qui en dit long sur la qualité de la discussion et les sujets de fonds qui ont été abordés.

La parole est alors donnée à Sarah et Léa. Cela étant, comme elles détestent les films d’horreurs, elles ont regardé le débat dans une toute petite fenêtre réduite dans le coin de l’écran avec le son coupé et n’ont pas pu lire les sous-titres. Leur avis, c’est que le débat était regardable mais sans plus. « Et on s’ennuie vite ! On s’attendait à une fusillade, une bagarre ou une histoire d’amour. Et… rien ! »

C’est au tour d’Ève de parler. Tout d’abord, elle s’étonne que personne n’ait regardé la VF ou la VFQ. De son côté, elle note que le débat n’était pas terrible mais qu’elle considère que beaucoup de détails qui sont présents dans les livres n’ont pas été repris dans le direct à la télévision. Pas étonnant, du coup que les spectateurs aient eu du mal à suivre.

La parole est alors donnée à Jéjé Djédjédjé Djédjé … Djé ! Comme il est de droite, il a apprécié la prestation de Joe Biden mais encore plus celle de Donald Trump. Il a beaucoup aimé la ligne néo-conservatrice de ce dernier, qui s’inscrit, je cite, dans la révolution libérale qui permettra à l’Amérique de sortir du marasme. Il regrette néanmoins certains mots malheureux du candidat démocrate : « Lorsque Biden dit ‘Will you shut, man !’, qu’on peut traduire par ‘je salue chez les Américains la révolution prolétarienne ‘, on ne peut qu’être inquiet face à de tels relents de bolchévisme ! »

Julie embraie alors et tente de sauver le débat : « Vous savez, j’aime beaucoup le travail qui est réalisé par les interviewers. De plus, j’apprécie toujours de voir un débat où le Président sortant est mis en difficulté. Ça me fait penser au débat de 1980, Carter/Reagan. C’est un des meilleurs. Je vous le conseille absolument, parce que Carter est très bon mais aussi parce que Reagan est un acteur d’exception ! En plus Jimmy Carter apparait souvent dans les Simpson. Et Reagan est un running gag de ‘Retour vers le Futur’ »

Greg interrompt alors Julie pour lui rappeler qu’on n’est pas là pour parler du débat Carter/Reagan mais Trump/Biden. Et il en profite pour donner son avis (très nuancé) : « Je ne pensais jamais dire ça, mais là, votre truc, je l’ai regardé en x4. C’est long, les sujets abordés sont débiles, c’est mal cadré, les candidats sont nuls, ils ont des voix de merde, les idées évoquées sont à chier. Y a rien à sauver et certainement pas les États-Unis d’Amérique. C’est le pire truc que j’ai jamais vu et j’ai vu Star Wars Holiday Special (NDLR : pas la peine de me faire la remarque, je sais que la blague est de Marc Hammil). D’ailleurs, à ce sujet, je vous signale que le prochain Culture 2000 sera consacré aux 44 pires Présidents des États-Unis. Non, franchement, la seule chose qu’il y a à dire sur ce débat, c’est que j’espère qu’il y aura un 3. »

Olivier, de son côté rappelle que le débat était avant tout une comédie et qu’il s’est bien « bidenné » en le regardant. Sans oublier qu’il espérait que les électeurs américains n’allaient pas se « trumper » en votant, cette fois.

C’est sur ces calembours douteux qui, on l’espère, seront bientôt condamnés par la loi qu’Antoine donne son avis : « AHHHHHHHHHHHHH enfin on m’demande mon avis. Bon, ben c’était turbo-naze. Je ne remercie pas le connard, qui s’appelle sans doute Christophe, qui a mis ça dans le chapeau. Non, je suis désolé, j’y crois pas un seul instant. À aucun moment je me suis dit que j’avais le futur ou l’actuel Président des US devant moi. D’ailleurs ça me gonfle tellement que j’arrête l’enregistrement maintenant. »

L’émission a donc été écourtée et s’est ponctuée par l’unique commentaire 5 étoiles du débat, rédigé par Fandecaoch : « Le deuxième débat Trum-Biden. Quel bon débat. Encore mieux que le premier avec un Donald Trump toujours aussi en forme que dans Maman j’ai raté l’avion 2 et un Joe Biden toujours aussi… euh ! en vie ! J’aime beaucoup la dichotomie républicain/démocrate mais si je ne suis pas sûr de ce que c’est un démocrate… ou un républicain… ou une dichotomie. Je suis un peu triste de savoir qu’après l’élection, on ne les verra plus ensemble pour se donner la réplique et que dans un an, ils seront probablement morts… parce que, quand même, ce sont de vieux croutons. À regarder sans modération »

À l’issue du podcast, un sondage a été réalisé :

  • 5% des auditeurs trouvent que Trump a été convaincant
  • 15% des auditeurs trouvent que Biden a été convaincant
  • 25% des auditeurs pensent que le débat a duré deux heures grâce à un charme
  • 55% des auditeurs trouvent qu’Olivier est beau (et convaincant)

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Advertisement

Complot

France : Couvre feu à partir de 14h30 jusque 6h30

Published

on

Le premier ministre, Albert Ducastex vient d’annoncer lors de son allocution l’alourdissement du couvre feu. Passant de 18h à 14h30 et pour une durée minimum de 6 mois.


Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Continue Reading

Belgique

Bruxelles interdira les 4 roues au sein de la ville à partir de 2022

Published

on

By

Après de longs débats, le parlement Bruxellois a fini par trancher: l’interdiction des 4 roues à Bruxelles aura bien lieu dès le 1er Janvier 2022. “C’est une excellente nouvelle pour les automobilistes. Désormais, ils ne seront plus contraints à être bloqués dans les embouteillages pendant des heures” témoigne Jean-Marc Nollet, co-président du parti écolo. “D’autres villes belges suivront, ce n’est qu’une question de temps”.

Les entreprises de camions anticipent déjà une forte hausse des ventes aux particuliers. “Nous vendons exclusivement des véhicules de 6, 8, 10 voire 12 roues. Cette nouvelle interdiction devrait nous fournir une nouvelle part du marché, celui historiquement occupé par les automobilistes” annonce Ted Vervoort, porte-parole de SCANIA Belgique. Maya Grison, responsable presse du groupe IVECO, va même plus loin: “Les projections de ventes en Belgique sont spectaculaires et nous permettrons davantage de proposer des camions à des prix plus abordables grace à une économie d’échelle”. Effectivement, les écomonistes prévoient que sans intervention de l’industrie automobile, d’ici 2030, un camion 14m à 8 roues classique ne devrait pas coûter plus cher qu’une Renault Mégane 2nde main de 2013.

Mais l’industrie automobile n’a pas dit son dernier mot. Au contraire, Renault, Volkswagen et Seat planchent déjà sur des alternatives au design séduisant comportant une 5ème roue à l’avant. “Une 5ème roue augmente la consommation de carburant de 2 à 4%, de quoi rassurer le lobby pétrochimique et ainsi rebooster notre économie” annonce le Vice-président du gouvernement wallon Jean-Claude Marcourt, responsable de l’Industrie, enthousiasmé par la nouvelle. Le reste de la ribanbelle automobile devrait suivre d’ici peu. La compétition risque d’être rude…

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Continue Reading

Non classé

Trump se présente aux éléctions présidentielles du Mexique

Published

on

By

Après une belle expérience aux Etats-Unis, son pays natal, Donald J. Trump se lance dans un nouveau défi: gagner les éléctions présidentielles mexicaines. Afin de preparer sa campagne électorale, il compte notamment sur le soutien de son collègue multimilliardaire Carlos Slim, homme le plus riche d’Amérique Latine, pour propager les vraies nouvelles  à travers les reseaux sociaux mexicains. Le peuple mexicain a le droit de savoir la vérité, a-t-il dit. Et je ferai tout dans mon pouvoir pour la leur donner.

Make Mexico GRANDE again, son slogan, en a surpris plus d’un par son originalité. En effet, 80% du peuple mexicain, quasi entièrement hispanophone, affirme ne pas maîtriser suffisamment l’anglais pour en comprendre le sens politique.

Un aspect phare de sa campagne concerne la construction d’un mur pour empêcher la fuite de déserteurs anti-nationalistes mexicains ainsi que des intrusions illégales venues du nord. Et c’est les Etats-Unis qui le paieront, comme ils l’ont toujours fait! , a commenté D.J. Trump.

Dans un climat où la diversité ethnique est encouragée au niveau national, la venue de D.J. Trump est vue d’un bon oeil par le gouvernement mexicain actuel. L’histoire éléctorale mexicaine a vu les candidats Latinos défiler, sans qu’une seul ethnie alternative obtienne un jour un poste ministériel au niveau fédéral. Avec D.J. Trump, ça pourrait changer, observe un porte-parole de la Maison Verte. On croise les doigts…

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Continue Reading

Trending