Le Grenelle a abouti à la mise en place d’un plan Marshall, qui permettra d’organiser un Yalta de la violence conjugale

La montagne aurait-elle accouchée d’une souris. C’est ce que se disent la plupart des associations qui luttent contre les violences faites aux femmes, au vu des mesures annoncées suite au grenelle qui aura duré deux mois et demi et a mobilisé pas moins de onze groupes de travail.

Des mesures qui n’ont pas convaincu le mouvement #NousToutes et sa porte-parole Caroline de Haas, qui ont fait descendre samedi 50.000 personnes dans les rues de Paris. Et surtout, les associations déplorent le manque de moyens financiers dégagés pour lutter contre ce fléau.

Mais les associations devront encore patienter pour obtenir des mesures concrètes et efficaces, puisque selon Marlène schiappa, ce grenelle était surtout un moyen de préparer un grand «Plan Marshall» à venir, lequel servira de base pour la tenue d’un véritable « Yalta » de la violence faite aux femmes, et qui permettra de former des commissions préparatoires à un grand colloque sur ce sujet.

Donc, patience…..patience…..patience!

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires