Home Non classé Le doctorant belge de 9 ans surdoué n’était en fait qu’un nain...

Le doctorant belge de 9 ans surdoué n’était en fait qu’un nain sociopathe de 22 ans

Little caucasian boy drawing
Les plus prestigieuses universités du monde scrutent le parcours de Laurent Simons, 9 ans. Il y a un an, ce jeune Belge obtenait son bac. En décembre, il passera sa licence. Il vise ensuite un doctorat de génie électrique, tout en suivant des études de médecine en parallèle.
« Nous ne voulons pas qu’il devienne trop sérieux. » C’est ce qu’explique Alexander Simons, le père de l’enfant prodige belge Laurent Simons. À 9 ans, le jeune garçon est tout simplement surdoué.
L’année dernière, il a obtenu l’équivalent du baccalauréat. En décembre, il va passer sa licence en électrotechnique à l’université technologique d’Eindhoven, aux Pays-Bas. Il vise ensuite un doctorat en génie électrique et veut poursuivre sur des études de médecines, lui qui est né dans une famille de médecins.
Très tôt, les grands-parents de Laurent ont dit à ses parents que le jeune homme « avait quelque chose de spécial, qu’il avait un don », explique Lydia, sa maman. Ils ne les ont pas crus mais très vite, les professeurs de Laurent ont vu que le jeune homme était extrêmement doué.
Comme une éponge
Ses enseignants ont alors testé Laurent, sur de nombreuses épreuves, et le constat était clair : « Ils nous disent que c’était comme une éponge », raconte Alexander Simon au média américain CNN.
Les parents n’ont aucune explication sur le fait que leur fils soit capable d’apprendre aussi vite. Sa maman a quand même sa petite théorie : « J’ai mangé beaucoup de poisson pendant la grossesse », sourit-elle.
Grâce à sa formation à l’université technologique, Laurent a pu terminer ses cours plus rapidement que les autres étudiants, pour qui cette filière et pourtant particulièrement compliquée. Sjoerd Hulshof, le directeur de l’établissement explique : « Les élèves spéciaux qui ont de bonnes raisons de le faire peuvent convenir d’un horaire adapté. De la même manière, nous aidons les étudiants qui pratiquent un sport de haut niveau. »

Et le directeur est élogieux envers le garçon : « Laurent est tout simplement extraordinaire. C’est l’étudiant le plus précoce que l’on ait eu ici. Non seulement il est hyper intelligent, mais il est aussi très sympa. »

C’était jusqu’à découvrir qu’il s’agissait en fait d’un nain sociopathe de 22 ans, néanmoins surdoué. Il n’a pour l’instant eu aucune envie de tuer toute sa famille mais bien de la sauver, nous pouvons donc nous en réjouïr.

Merci au journaliste David P. pour cette information.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires