27.5 C
Charleroi
samedi, mai 18, 2024

RECENT

Le CNS recommande à Bart De Wever le port de ses couilles

Le Conseil national de sécurité (CNS) de ce 27 juillet s’annonçait difficile au vu de l’augmentation du nombre de cas détectés de Covid-19. Cette augmentation concerne particulièrement la province d’Anvers. Un CNS convoqué en urgence alors qu’il devait normalement se tenir jeudi. La gravité de la situation sanitaire a accéléré sa tenue.

La Première ministre Sophie Wilmès (MR) l’avait annoncé, l’objectif est d’envisager « des mesures nationales supplémentaires » sur base d’un nouveau rapport de la Cellule d’évaluation Celeval, afin d’empêcher l’arrivée d’une deuxième vague de l’épidémie de coronavirus. Il s’agit donc du premier CNS qui fait marche arrière sur les mesures de déconfinement.

Le CNS demande au bourgmestre d’Anvers d’avoir des couilles

Le CNS vise particulièrement Bart De Wever, bourgmestre d’Anvers, et lui reproche son manque de courage. Le refus catégorique de ce fort en gueule, élu par et pour les cons, de prendre les décisions nécessaires contre le virus est désigné comme responsable de la reprise de l’épidémie. Rappelons que ce sont des décérébrés qui pensent que le port du masque provoque le cancer de la 5G qui composent son électorat. Dans de telles conditions, il est difficile de prendre des décisions intelligentes et courageuses (en fait, c’est ça qu’on appelle être un homme d’état)

Le CNS réduit la bulle sociale

C’est donc la première mesure et sans doute la plus importante annoncée par Sophie Wilmès. La bulle sociale passe de 15 personnes maximum à 5 maximum par foyer dès ce mercredi 29 juillet. Cette mesure durera jusqu’à la fin du mois d’août (4 semaines). La première conséquence, c’est que Georges-Louis Bouchez devra arrêter de passer toutes ses soirées avec lui-même. Mais bon, on sait tous que le plus grand danger pour Georges-Louis, c’est Georges-Louis lui-même.
 » Il faut simplement qu’il apprenne à se conduire en adulte. Le fait qu’il soit un branleur notable payé par le contribuable n’est pas un problème. Mais s’il représente un danger pour lui et les autres, il faut sanctionner son comportement.  » explique Sophie Wilmès.

C’est aussi une des clés d’un déconfinement réussi.

Commentaires

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇

Latest Posts

A LIRE