La version turque du nouveau Star Wars déjà dans les bacs

Les studios Gülcan 2000 viennent de terminer le montage du nouvel épisode de Star Wars avant même la sortie de l’original. Ils n’en sont pas à leur coup d’essai, après avoir décliné les volets précédents à leur sauce à grands renforts d’effets spéciaux fait maison et de cascades dangereuses, c’est au tour du dernier opus de passer dans les mains du réalisateur.

L’acteur principal Belkiz Halid nous fait part de ses impressions:
« Je me suis donné à fond pour ce film, encore une fois faute de budget, j’ai dû effectuer moi-même toutes les cascades. Je me suis blessé à plusieurs reprises, en sautant d’un rocher, j’ai raté le tapis et me suis écorché le coude, ça en plus de la poussière dans les yeux à chaque fois que je fais semblant de tomber… Acteur est un métier vraiment difficile! »

Un acteur qui avait déjà perdu trois orteils lors d’un précédent tournage:
« Nous avons utilisé cet aspect de ma personne dans ce dernier Opus. En plus du Jedi, je joue également le rôle d’un extraterrestre. »

Au niveau du budget et des accessoires, malgré les restrictions du studio, on a mis les bouchées doubles par rapport aux précédents.

Saliah, accessoiriste: « Nous avons dû importer de nombreuses boîtes de camembert de France, la représentation du Millenium Falcon et ses différents états ont nécessité plus de 7 boîtes. Heureusement nous n’avons pas été obligés de manger les fromages infâmes qui se trouvaient dedans! »

L’évolution du budget du studio provient également de la réutilisation de matériel utilisé dans d’autres longs métrages.

Saliah : « Nous avons réutilisé les costumes brillants de notre film « Turkish Power Rangers », c’est ceux qui mettent le plus en valeur les muscles ventraux proéminents de notre acteur principal et qui laissent de manière virile dépasser les poils au dessus du torse. Le nouveau droïde BB-8 a quant à lui été fabriqué à partir du ballon du fils du voisin malencontreusement envoyé dans mon potager et du bol que j’utilisais pour nourrir ma chèvre. »

Les annonces du responsable des effets spéciaux vont également dans le sens de l’évolution, au total plus de 17 pétards pirates auraient été utilisés pour l’explosion spectaculaire de la planète en papier mâché et de vrais sabres lasers pour enfants avec des leds de toutes les couleurs ont ajouté un réalisme époustouflant aux scènes de combat.

Le réalisateur et toute son équipe de tournage entrevoient l’avenir sereinement, la distribution sur les marchés sur des DVD marqués au feutre noir est un réel succès. Ces revenus leur permettront certainement de réaliser de nouvelles prouesses cinématiques très prochainement.

Altan, réalisateur: « C’est ma pièce maîtresse, un chef d’oeuvre qui va au delà de tout ce que j’ai fait auparavant… Mais je veux aller plus loin,nous aurons bientôt assez de canettes à notre disposition pour reconstituer une armée de Daleks. »

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires