Connect with us

Non classé

La tête dans le micro-ondes tuerait le Coronavirus selon des chercheurs roumains (VIDEO)

Published

on

Le remède le plus naturel contre le Coronavirus serait en fait de mettre sa tête dans le micro-ondes selon des chercheurs. L’expérience est radicale mais permet de sauver des vies selon l’OMS.

Man Cements Head In Microwave (TGFBro) (TWOTI)

NEW MERCH AVAILABLE HERE: https://willne.co.uk/ WillNE – Dear Stephen Tries: https://youtu.be/0s_hLISX-3M?a My Socials: Twitter: https://twitter.com/Will__NE…

Infection
La transmission interhumaine du virus a été confirmée [9] et se produit principalement par le biais de gouttelettes respiratoires provenant de la toux et des éternuements dans une plage d’environ 6 pieds (1,8 m) [23] [24]. De l’ARN viral a également été trouvé dans des échantillons de selles de patients infectés. [25]

Il est possible que le virus soit contagieux même pendant la période d’incubation, mais cela n’a pas été prouvé [26] et l’OMS a déclaré le 1er février 2020 que « la transmission à partir de cas asymptomatiques n’est probablement pas un facteur majeur de transmission » à ce stade. temps. [27]

Réservoir
Les animaux vendus pour se nourrir étaient à l’origine soupçonnés d’être le réservoir ou les hôtes intermédiaires du SRAS-CoV-2 parce que bon nombre des premiers individus trouvés infectés par le virus étaient des travailleurs du marché des fruits de mer de Huanan. [28] Un marché vendant des animaux vivants à des fins alimentaires a également été blâmé lors de la précédente épidémie de SRAS en 2003. [29] Cependant, certaines recherches ultérieures ont suggéré que le marché des fruits de mer de Huanan n’est pas la source originale de transmission virale aux humains. [30] [31] [32]

Des recherches sur l’origine de l’épidémie de SRAS de 2003 ont permis de découvrir de nombreux coronavirus de chauves-souris du type SRAS, la plupart originaires du genre Rhinolophus des chauves-souris en fer à cheval. Deux séquences d’acide nucléique viral de Rhinolophus sinicus publiées en 2015 et 2017 présentent une ressemblance de 80% avec le SRAS-CoV-2. [12] [33] [34] Une troisième séquence d’acide nucléique virale de Rhinolophus affinis, « RaTG13 » collectée dans la province du Yunnan, a une ressemblance de 96% avec le SRAS-CoV-2. [10] [35] À titre de comparaison, cette quantité de variation entre les virus est similaire à la quantité de mutation observée sur dix ans dans la souche du virus de la grippe humaine H3N2. [36]

Des chercheurs de Guangzhou ont affirmé avoir découvert une séquence d’acide nucléique viral « identique à 99% » dans un échantillon de pangolin le 7 février, mais n’ont pas publié leur analyse. [37] [38] Les pangolins sont protégés par la loi chinoise, mais le braconnage et le commerce de pangolins pour la médecine traditionnelle restent courants. Une étude métagénomique publiée en 2019 avait précédemment révélé que le SRAS-CoV était le coronavirus le plus largement distribué parmi un échantillon de pangolins malais. [39] Les microbiologistes et généticiens du Texas ont trouvé indépendamment des preuves de recombinaison dans les coronavirus suggérant des origines pangolines du SRAS-CoV-2; ils ont reconnu les facteurs inconnus restants tout en demandant instamment la poursuite de l’examen des autres mammifères. [40] Un examen plus approfondi de l’implication du pangolin dans la structure génétique du SRAS-CoV-2 a montré que « le domaine de liaison aux récepteurs de la protéine S du Pangolin-CoV est pratiquement identique à celui du 2019-nCoV, avec une différence d’acides aminés ». [41]

Phylogénétique et taxonomie
Informations génomiques
SARS-CoV-2 genome.svg
Organisation génomique du SRAS-CoV-2
ID du génome NCBI MN908947
Taille du génome: 29 903 bases
Année d’achèvement 2020
Le SRAS-CoV-2 appartient à la vaste famille de virus appelés coronavirus. Il s’agit d’un virus à ARN simple brin de sens positif (+ ARNsb). D’autres coronavirus sont capables de provoquer des maladies allant du rhume à des maladies plus graves telles que le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS). C’est le septième coronavirus connu à infecter des personnes, après 229E, NL63, OC43, HKU1, MERS-CoV et le SARS-CoV d’origine. [42]

Comme la souche de coronavirus liée au SRAS impliquée dans l’épidémie de SRAS de 2003, SARS-CoV-2 est membre du sous-genre Sarbecovirus (lignée Beta-CoV B). [28] [43] [44] Sa séquence d’ARN est d’environ 30 000 bases de longueur. [8]

Avec un nombre suffisant de génomes séquencés, il est possible de reconstruire un arbre phylogénétique de l’historique des mutations d’une famille de virus. Au 12 janvier 2020, cinq génomes du SRAS-CoV-2 avaient été isolés de Wuhan et signalés par le Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies (CCDC) et d’autres institutions [8] [45], le nombre de génomes étant passé à 81 par 11 février 2020. [46] Une analyse phylogénique des échantillons montre qu’ils sont « fortement liés à au plus sept mutations par rapport à un ancêtre commun », ce qui implique que la première infection humaine s’est produite en novembre ou décembre 2019 [46].

Le 11 février 2020, ICTV a annoncé que, selon les règles existantes qui calculent les relations hiérarchiques entre les coronavirus sur la base de cinq séquences d’acides nucléiques conservées, les différences entre ce qu’on appelait alors 2019-nCoV et la souche virale de l’épidémie de SRAS de 2003 étaient insuffisantes pour en faire une espèce virale distincte. Par conséquent, ils ont identifié le 2019-nCoV comme une souche de coronavirus lié au syndrome respiratoire aigu sévère [1].

Biologie structurale
Des expériences de modélisation des protéines sur la protéine spike (S) du virus suggèrent qu’elle a une affinité suffisante pour les récepteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine 2 (ACE2) des cellules humaines pour les utiliser comme mécanisme d’entrée cellulaire. [47] Le 22 janvier 2020, un groupe en Chine travaillant avec le génome complet du virus et un groupe aux États-Unis utilisant des méthodes de génétique inverse de manière indépendante et expérimentale ont démontré que l’ACE2 pouvait agir en tant que récepteur du SARS-CoV-2. [48] [49] [50] [51] Des études ont montré que le SRAS

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Advertisement

Complot

France : Couvre feu à partir de 14h30 jusque 6h30

Published

on

Le premier ministre, Albert Ducastex vient d’annoncer lors de son allocution l’alourdissement du couvre feu. Passant de 18h à 14h30 et pour une durée minimum de 6 mois.


Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Continue Reading

Belgique

Bruxelles interdira les 4 roues au sein de la ville à partir de 2022

Published

on

By

Après de longs débats, le parlement Bruxellois a fini par trancher: l’interdiction des 4 roues à Bruxelles aura bien lieu dès le 1er Janvier 2022. “C’est une excellente nouvelle pour les automobilistes. Désormais, ils ne seront plus contraints à être bloqués dans les embouteillages pendant des heures” témoigne Jean-Marc Nollet, co-président du parti écolo. “D’autres villes belges suivront, ce n’est qu’une question de temps”.

Les entreprises de camions anticipent déjà une forte hausse des ventes aux particuliers. “Nous vendons exclusivement des véhicules de 6, 8, 10 voire 12 roues. Cette nouvelle interdiction devrait nous fournir une nouvelle part du marché, celui historiquement occupé par les automobilistes” annonce Ted Vervoort, porte-parole de SCANIA Belgique. Maya Grison, responsable presse du groupe IVECO, va même plus loin: “Les projections de ventes en Belgique sont spectaculaires et nous permettrons davantage de proposer des camions à des prix plus abordables grace à une économie d’échelle”. Effectivement, les écomonistes prévoient que sans intervention de l’industrie automobile, d’ici 2030, un camion 14m à 8 roues classique ne devrait pas coûter plus cher qu’une Renault Mégane 2nde main de 2013.

Mais l’industrie automobile n’a pas dit son dernier mot. Au contraire, Renault, Volkswagen et Seat planchent déjà sur des alternatives au design séduisant comportant une 5ème roue à l’avant. “Une 5ème roue augmente la consommation de carburant de 2 à 4%, de quoi rassurer le lobby pétrochimique et ainsi rebooster notre économie” annonce le Vice-président du gouvernement wallon Jean-Claude Marcourt, responsable de l’Industrie, enthousiasmé par la nouvelle. Le reste de la ribanbelle automobile devrait suivre d’ici peu. La compétition risque d’être rude…

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Continue Reading

Non classé

Trump se présente aux éléctions présidentielles du Mexique

Published

on

By

Après une belle expérience aux Etats-Unis, son pays natal, Donald J. Trump se lance dans un nouveau défi: gagner les éléctions présidentielles mexicaines. Afin de preparer sa campagne électorale, il compte notamment sur le soutien de son collègue multimilliardaire Carlos Slim, homme le plus riche d’Amérique Latine, pour propager les vraies nouvelles  à travers les reseaux sociaux mexicains. Le peuple mexicain a le droit de savoir la vérité, a-t-il dit. Et je ferai tout dans mon pouvoir pour la leur donner.

Make Mexico GRANDE again, son slogan, en a surpris plus d’un par son originalité. En effet, 80% du peuple mexicain, quasi entièrement hispanophone, affirme ne pas maîtriser suffisamment l’anglais pour en comprendre le sens politique.

Un aspect phare de sa campagne concerne la construction d’un mur pour empêcher la fuite de déserteurs anti-nationalistes mexicains ainsi que des intrusions illégales venues du nord. Et c’est les Etats-Unis qui le paieront, comme ils l’ont toujours fait! , a commenté D.J. Trump.

Dans un climat où la diversité ethnique est encouragée au niveau national, la venue de D.J. Trump est vue d’un bon oeil par le gouvernement mexicain actuel. L’histoire éléctorale mexicaine a vu les candidats Latinos défiler, sans qu’une seul ethnie alternative obtienne un jour un poste ministériel au niveau fédéral. Avec D.J. Trump, ça pourrait changer, observe un porte-parole de la Maison Verte. On croise les doigts…

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Continue Reading

Trending