J’avais dit “no antisémite” et j’ai pas touché les boules donc ça compte pas

« J’assume, j’endosse tout. » Confronté à des accusations d’antisémitisme et de négationnisme, l’écrivain Yann Moix a reconnu, mercredi 28 août dans Libération, avoir écrit des textes antisémites lorsqu’il était étudiant.

 

« Ces textes et ces dessins sont antisémites, mais je ne suis pas antisémite, s’est-il défendu. Tout ce que j’ai fait à l’époque avec trois ou quatre cons, on était des types complètement paumés. J’écrivais, je dessinais, je produisais de la merde. (…) Je me moquais des myopathes, de la faim dans le monde, de l’Abbé Pierre… Aujourd’hui, l’homme que je suis en a honte. »

 

Lundi, L’Express dévoilait que le romancier, aujourd’hui âgé de 50 ans, avait réalisé des dessins à caractère antisémite publiés dans une revue amateurs, aux relents négationnistes, Ushoahia, le magazine de l’extrême, qui vécut autour des années 1989-1990, lorsqu’il était étudiant à Sup de Co Reims, avant d’intégrer Sciences Po. Interrogé par l’hebdomadaire, Yann Moix avait admis être l’auteur des dessins incriminés, tout en niant avoir écrit des textes négationnistes publiés dans Ushoahia : « Je me suis strictement borné à faire les dessins. Je n’ai participé à aucun texte. »

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires