J’ai dormi chez Jawad… Les confessions d’un hébergé !

Chers lecteurs, chères lectrices,

Aujourd’hui, je vous écris un article un peu spécial. J’avais ce lourd secret qui me hantait et que je refusais de partager. Mais il est temps de dire la vérité, de vous dire la vérité. Vous le méritez, fidèles lecteurs. Mais avant de commencer, je vous concède une chose : cet article n’a pas été écrit sous le couvert de substances illicites. Je suis totalement sobre et sein d’esprit.

C’était une soirée bien arrosée en été 2012. Avec des zamis (avec un « z », car on fait la liaison), nous étions en vacance dans la magnifique banlieue de Saint-Denis. Paris est une ville magnifique, mais Saint-Denis c’est encore plus beau. Des oeuvres d’art sur les murs tels que des grafitis grossiers en forme de pénis, ou encore des messages vulgaires truffés de faute d’orthographe. Il y a de quoi se régaler, on se croirait dans le fief de Sudpresse !

Bref, nous étions en vacance à Saint-Denis et notre hôtel a pris feu. Nous étions désespérés quand ce jeune homme nous a contacté pour nous proposer de nous héberger. Un certain Jawad, un homme charmant avec des lunettes. Il avait beau être arabe, il avait l’air sympa. Il m’appelait monsieur et m’a demandé de faire bombe pour lui. Gay comme je suis, j’ai accepté son invitation, l’ai invité à la piscine et plouf, une bombe. Ainsi, le mignon Jawad serait content et tomberait amoureux de moi.

C’est là que Jawad a changé. Il est devenu furieux et m’a dit que j’étais un crétin. Ca m’a brisé le coeur, je ne savais plus où me mettre. J’avais fait une bombe pour lui putain !

Pourtant avant ça, tout allait bien. il faisait beaucoup de blagues. Il parlait de ses potes qui étaient partis à la scierie. Je n’ai jamais connu personne qui avait autant d’amis bûcherons avant lui. Après tout, ce métier n’est plus aussi répandu qu’auparavant, et à Saint-Denis, les bûcherons sont rares !

Bon, ok, il m’a proposé de jouer « Allah Keuleuleu ». Je lui ai alors dit que je préférais éviter les jeux religieux. Il avait même cette chanson bizarre chantée par un bègue marocain « A… A… Allah Keuleuleu ». C’est pas vraiment mon goût mais bon, il était si gentil !

J’ai appris énormément de choses aux côtés de Jawad. Il m’a appris à faire des cocktails, et il m’a même donné la recette de sa spécialité : le cocktail molotov. Mais bon, j’en fais rarement, c’est pas très bon pour la santé de boire de l’huile. Ca, c’est Jawad : il a de drôles d’idées parfois. Mais bon, lui il faisait cul-sec avec ça. Si il aime bien on peut pas lui en vouloir. Les goûts et les couleurs …

Mais voilà, vint ce fameux jour à la piscine. Il m’a hurlé dessus que j’avais rien compris et que j’étais con. Je lui avait fait une bombe, mais peut-être voulait-il un enfant de moi qui soit carrément canon. Je n’ai jamais eu l’occasion de lui parler.

En tout cas, j’ai été herbergé chez Jawad et ça a été la plus belle semaine de ma vie. J’ai appris que récemment, il avait hébergé des représentants de Dash. Faites attention aux amalgames, il s’agissait de terroristes travaillant pour Dash et non Daesh. On se méfie de Daesh, mais on ne s’attend pas à des actes odieux de la par de Dash.

Au fur et à mesure que j’écris cet article, je remarque que je n’atteins pas vraiment mon but. C’est vraiment pas drôle, et en plus je sais pas quoi mettre pour terminer. Mais si Vincent Flibustier, le dieu des dieux, l’homme aux grands coeur, le père des dragons, le souverain des andals et des premiers hommes, l’imbrûlé, le vainqueur de procès, le fouteur de gueules, le massacreur de Sudpresse, l’ennemi du FN, et tous les titres qui s’en suivent, publie mon article. Alors, je lui vouerai une reconnaissance éternelle, et mieux : je vous montrerai tout mon panel de photos complètement nue de Marion Maréchal Lepen. Si c’éti pas beau tout ça ?

Allez publie, fais pas chier !

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires