Il confond le casting pour le film sur Mamy Loto et celui pour Mamy Porno

Une simple erreur de rentrée d’adresse dans un GPS peut parfois provoquer des situations ubuesques. Donovan, 20 ans, résidant à Outreau, a toujours voulu percer dans le cinéma, persuadé que son amour du septième art lui permettrait enfin de fuir la grisaille du Pas de Calais et les heures passées dans la queue de Pole Emploi.

Emu par l’histoire vraie de Mamy Loto, cette adorable grand-mère décédée récemment, après une condamnation retentissante pour non-paiement d’impôts alors qu’elle organisait des lotos à but caritatif, il tombe par hasard sur un article de la voix du nord évoquant le lancement d’un casting pour un film relatant ce récit, avec Josiane Balasko. Bien décidé à tenter sa chance et sûr de son talent, Donovan file avec la Dacia de son père vers sa destinée.

Hélas, arrivé sur place, tout ne se passe pas comme prévu. Dans sa fougue, Donovan se trompe de rue et c’est un tout autre casting qui l’attend. « J’ai trouvé ça bizarre qu’ils me demandent de me mettre tout nu mais je me suis dit que si je voudrais faire du cinéma, il faut savoir jouer tous les rôles ». C’est là que le piège se referme : Donovan est en effet en plein casting de Mamy Porno, nouvelle production Marc Dorcel, et qui consiste à filmer les ébats d’octogénaires encore fougueuses.

« J’ai quand même été retenu car on n’était qu’à deux à se présenter. J’étais surpris qu’il y ait autant de scènes de sexes car la voix du nord n’en parlait jamais. Je me suis dit que les lotos de Mamy étaient peut être pas que des lotos ».

Dépité par cette tentative dans le monde du spectacle, Donovan a décidé de laisser de côté sa carrière artistique. Sa notoriété soudaine lui a toutefois permis de décrocher un emploi d’animateur dans une maison de retraite. « J’y ai pris goût. Et elles sont moins farouches que les adolescentes ».

Un happy end qui mériterait aussi de finir sur nos écrans.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires