Geneviève de Fontenay aperçue au Côté de Jean-Luc Mélenchon en train de chanter « Heili Heilo »

L’idylle entre Florian Philippot et l’ex présidente des miss aura été de courte durée.

Quelques heures après cette conférence de presse surréaliste où on a vu Geneviève entonner l’Internationale à côté du leader des « Patriotes » médusé, la mégère au chapeau a déclaré qu’elle ne rallierait pas le mouvement politique susdit.

Elle semblait étonnée du flot d’insultes et de remarques qu’elle dit avoir reçu après sa prestation télévisuelle.

Pourtant, c’est souvent ce qui arrive quand des incultes se mêlent de politique. Car se réclamer d’extrême gauche, et s’afficher avec l’ancien numéro 2 du FN, en chantant l’hymne révolutionnaire suscité est aussi incongru que la présence d’un islamiste radical à la première des « Monologues du Vagin ».

Mais bon, la vulgarité crasse de Mme de Fontenay n’étonnera que les crétins qui la considèrent comme un symbole de l’élégance à la française.

Toujours est-il que pour se rattraper et affirmer son indéfectible engagement pour l’extrême-gauche, elle s’est affichée hier au côté de Jean-Luc Mélenchon et a commencé à entonner le «heili Heilo », avant d’être rapidement interrompue par la garde rapprochée du leader de la France insoumise.

Précisons pour les décérébrés du front qui se masturbent en entendant la chanson susdite, que celle-ci n’est pas un hymne nazi, mais une simple chanson à boire créée en 1830.

Le refrain est D’ailleurs « heidi Heido…. Cette chanson était certes chantée par les soldats allemands occupant l’Europe, et les populations locales ont crus qu’il s’agissait d’un hymne. Aujourd’hui encore, les ignares du front le croient encore. Cette même ignorance leur fait considérer Charles Martel comme un héros patriote, et ces crétins collent le qualificatif de collabo a tous ceux qui s’opposent à leurs idéaux nauséabonds.

Mais bon, quand on apprend l’histoire de France sur Youtube, faut pas s’étonner de ce genre de paradoxe.

 

 

 

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires