À force de cracher dedans, NKM lance sa marque de soupe: « Mollards ».

D’abord opposée à Nicolas Sarkozy après sa défaite à la présidentielle de 2012, en ayant été sa porte-parole; Nathalie Kosciusko-Morizet continue sa passion pour le crachat dans la soupe en critiquant durement Sarkozy, après la débandade des régionales. Pour concrétiser son hobby, elle lance aujourd’hui sa marque de soupe, à assaisonner soi-même par crachats.

C’est une reconversion inédite dans la politique. Roselyne Bachelot nous avait surpris en devenant chroniqueuse-télé, Laurent Louis en coach de vie et DSK en coach de mauvaise vie.
C’est désormais dans la cuisine qu’une politique évincée/ringarde/trop chiante/presque morte (rayer la mention inutile) va occuper son temps.

Sa première création n’est autre qu’un clin d’œil coquin à sa carrière ainsi qu’à ses convictions écologiques: une recette de soupe dans laquelle il faut cracher. Sachant que l’empreinte carbone d’un bon glaviot gluant n’est que de 0,002%, l’ex-UMP presque ex-LR affirme que sa soupe est la plus naturelle du marché et accuse ses concurrents d’être des connards. Monsieur Liebig appréciera.

D’après Nath’, les meilleurs crachats sont ceux produits après avoir profité au maximum de sa soupe. Petit conseil aux fins gourmets.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires