« Ma femme m’a quitté »: Le prêtre qui a giflé un enfant vit un enfer.

Le prêtre qui a choqué la polémicosphère cette semaine en giflant un enfant a expliqué à FranceInfo qu’il vivait un véritable enfer. Sa femme l’a quitté, ses amis ne lui parlent plus, son club de lapdance ne veut plus le laisser y mettre les pieds…

«Pendant la messe, tout s’est bien passé. Mais au moment du baptême, le bébé a commencé à pleurer. Il a deux ans et demi, ce n’est pas un bon âge pour baptiser. À cet âge, ils sont grands donc ils savent que quelque chose se passe mais ils sont encore trop petits pour comprendre et réaliser. Là, l’enfant criait beaucoup et il fallait que je lui tourne la tête pour faire couler l’eau. Je lui disais ‘calme-toi’ mais il ne se calmait pas. J’ai essayé de le tenir proche, de lui mettre un doigt, tout contre moi pour tenter de le calmer», a-t-il ainsi expliqué auprès de nos confrères.

Le diocèse, pour sa part, explique «cette perte de sang-froid» par «l’âge et la fatigue du prêtre», invoquant également la longueur d’un baptême, jugé «très éprouvant». Le prêtre s’est «excusé de sa maladresse», mais trouve que «la réaction est disproportionnée», et qu’il ne s’agissait que «d’un baptême normal».

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires