Home Sports Étude – Une majorité de déficients mentaux parmi les supporters de football (Vidéo)

Étude – Une majorité de déficients mentaux parmi les supporters de football (Vidéo)

0
Étude – Une majorité de déficients mentaux parmi les supporters de football (Vidéo)

C’est une étude très sérieuse de l’Université de Springfield qui le dit. Des chercheurs se sont penchés sur les profils des individus que l’on rencontre autour des stades. Et le résultat est sans appel : la quasi-totalité des supporters ont un QI inférieur à la moyenne et une majorité souffre de déficiences moyennes ou sévères.

Pour réaliser leur étude, les chercheurs ont analysés les profils des supporters de près de 250 équipes professionnelles à travers le monde. Des études sociologiques, mais aussi des questionnaires, ont permis d’arriver à ce résultat. Le professeur Doesmith explique :

« Pendant près de trois ans, notre groupe d’étude avons observé les personnalités présentes autour des stades. Nos chercheurs se sont fondus dans la foule et ont tenté de nouer des contacts avec eux. Il faut bien reconnaitre que cela n’a pas toujours été simple. En effet, pour des doctorants, il était très difficile de redescendre au niveau d’un enfant de l’école primaire. Mais nous y sommes arrivés. Nous avons également proposé des questionnaires aux personnes présentes afin d’en savoir un peu plus sur eux ».

Et à propos de ces questionnaires, les résultats sont sans appels : « Certains avaient du mal à écrire, le niveau d’illettrisme est énorme. Et pour les autres, l’orthographe rendait les réponses difficilement accessibles. Néanmoins, nous avons su obtenir plusieurs constats : Consanguinité, alcoolisme, déficience mentale, niveau d’étude très bas, agressivité pathologique, et pour certains cas, schizophrénie, paranoïa, comportements borderline ».

Evidemment, les résultats varient sensiblement selon les régions et les clubs. Par exemple, la consanguinité la plus forte a été retrouvé parmi les supporters d’un petit club liégeois nommé « Standard de Liège ». Egalement en Belgique, l’alcoolisme est très présent dans le club le plus important de la capitale, nommé « Sporting d’Anderlecht ».

Mais dans d’autres pays, en Angleterre notamment, nous retrouvons des configurations similaires, voir pire dans certains clubs londoniens.

L’étude conclut d’ailleurs en ces termes : « Plus la présence du football a augmenté dans notre société, plus celle-ci a tiré vers son plus gros niveau de bêtise. Les fans de football, qui font souvent parties des populations les plus défavorisés, sont tirés vers le bas au travers de la décadence de ce sport, qui lui tire toujours plus d’argent. A ce stade, nous estimons que ces populations sont perdues et qu’il serait donc intéressant de prendre des mesures d’éloignement afin d’éviter une contagion avec les classes moyennes, dernier rempart contre l’imbécilité humaine ».

ATTENTION – VIDÉO bien stupide !

[fvplayer src= »https://www.youtube.com/watch?v=92gIsr_ASo4″]