EPR: EDF remplace le réacteur par un système plus efficace

 

« Nous sommes transportés dans une autre dimension. Une dimension inconnue de l’Homme. Une dimension sans espace, ni temps, mais infinie. C’est un voyage dans une contrée dont la seule frontière est notre imagination et la compétence des agents d’EDF. Un voyage dans les ténèbres. Un voyage qui ne finira jamais. Un voyage sur le chantier de l’EPR de Flamanville! »

Einstein a dit :

« Deux choses sont infinies : l’Univers et le chantier de L’EPR. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue. »

Las de se confronter à d’incessants  atermoiements qui retardent le délai fixé pour estimer le sursis envisagé permettant de déterminer l’ajournement du nouveau report de la date de la fin du chantier, les dirigeants D’EDF ont pris une mesure radicale, qui permet peut être d’entrevoir une issue proche à ce drame de l’industrie française.

A la place prévue par ce réacteur révolutionnaire, les ingénieurs vont installer de nombreux vélos d’appartements Les sportifs du coin pourront venir alimenter en énergie, des dynamos géantes installées sur le site. Les tarifs pour ces fournisseurs d’énergies seront plus avantageux que ceux pratiqués par les salles de sport de la région. Les employés de la centrale bénéficieront même de réductions substantielles pour leur famille.

Les experts tablent sur une production d’environ 10000 KW/h par an, ce qui devrait permettre aux employés de la centrale de recharger occasionnellement leurs téléphones portables.

« C’est un début prometteur ! » se félicite le directeur de la centrale, surtout si on compare ces chiffres de production avec ceux des années précédentes.

N’en déplaise aux éternels détracteurs, Le pari des concepteurs de la centrale de Flamanville est en passe d’être gagné, et avec une énergie plus propre qu’initialement prévue.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires