Envahissement de pigeons à Calais : La maire ordonne de les tuer, mais l’employé pensait qu’elle parlait des migrants, 34 morts !

C’est une histoire qui aurait pu être belge, mais c’est juste de l’autre côté de la frontière française que celle-ci s’est déroulée. Envahi par les pigeons, Natacha Bouchart, maire de Calais avait ordonné à ses employés d’en tuer une bonne centaine. Mais un des employé en charge de cette mission, pensant que les « pigeons » étaient ni plus ni moins que les migrants, n’a pas hésité à ouvrir le feu sur ces personnes. D’autres collègues entendant des bruits et de nombreux cris, se sont dirigés vers lui pour stopper le massacre. Au total ce sont 34 migrants qui sont  décédés.

 

Si la maire de la ville se dit choquée par cette bévue, elle veut minimiser les faits « L’erreur reste avant tout humaine, c’est déjà arrivé à tout le monde de faire des bourdes au boulot. Puis en même temps, nous sommes peut-être plus envahis par les migrants que par les pigeons, ainsi cela règle une partie du problème »plaisant-elle. Puis en ajoutant, que pigeons et migrants est au final un pléonasme. « En effet, les deux vivent dehors, ils volent et ils chient sur la tête des Français, conclut Natacha Bouchart. Des propos incroyables qui n’a pas encore permis à cette dernière de résoudre le problème d’envahissement de pigeons.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires