Les enseignants vacataires meurent de faim au Bénin.

L’année académique 2017-2018 a commencé en septembre au Bénin. Pour une bonne gestion des activités scolaires, le gouvernement de la rupture, dirigée par son excellence Patrice Talon, président de la République du Bénin, a décidé de procéder au virement des salaires des enseignants honoraires, ces enseignants qui constituent la majeure partie du corps professoral au Bénin.
A cet effet, lesdits enseignants avaient, en son temps, dû déposé leur RIB, entendez Relevé d’Identité au nombre des pièces du dossier de demande d’heures de vacation. Cette procédure avait pour but de les soulager et d’éviter les rançonnements dont ils feraient l’objet. Malheureusement, depuis le mois de décembre 2017, la plupart n’a pas encore reçu leurs salaires de ce mois. Et c’est le calvaire. L’un d’eux interrogé à Cotonou nous a avoué la difficulté de sa situation: “depuis décembre, je n’ai pas été payé; lorsque je vais à la banque, soit on me dit qu’il n’y a pas de connexion internet ou bien que l’argent n’a pas été positionné.”. Cette situation cause beaucoup de désagréments aux enseignants qui ne savent plus à quel saint se vouer.
Nos investigations auprès des directeurs des collèges révèlent qu’il ne s’agit pas d’un problème du côté des points mensuels. Quelques receveurs-percepteurs contactés ont indiqué que le problème se trouvait au niveau des responsables à haut niveau du Ministère des finances.
Vivement que cette situation soit résolue pour le bonheur des enseignants.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires