En prison, Patrick Balkany s’est reconverti dans le trafic de Nesquick

Condamné en 2019 à 4 ans de réclusion criminelle pour une des plus grandes escroqueries de l’histoire française, Patrick Balkany s’est reconverti, en prison, dans le trafic de chocolat en poudre.

Patrick Balkany refait parler de lui. Même emprisonné, il n’a pas cessé pour autant de faire du business.

Selon le journaliste Steve Fishman, qui s’est entretenu avec lui dans le cadre d’une enquête radio, Ponzi Supernova, citée par le site Marketwatch, l’escroc aurait fait main basse sur le trafic de chocolat en poudre de la prison. « Il a acheté tous les produits de la marque Nesquick à l’intendant de la prison, pour les revendre plus cher dans la cour de la prison. Il a monopolisé le chocolat chaud. Il a fait en sorte que, pour en avoir, il faille passer par lui », explique Steve Fishman.

Patrick Balkany serait par ailleurs considéré comme une figure incontourable de la prison où son escroquerie à plus de 65 millions de dollars fait de lui un « héros ». Ses codétenus viennent même le voir pour obtenir des conseils financiers. « Il a volé plus d’argent que n’importe qui dans l’histoire et, au regard des autres voleurs, cela fait de lui un héros », a constaté le journaliste.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires