Dour: un festivalier retrouvé vivant après 17 jours passés sous un tas de gobelets vides !

Les dernières notes du festival ont été diffusées dans la nuit de dimanche à lundi vers 4 heures du matin, les derniers festivaliers ont quitté le camping lundi après midi et tout ce petit monde a été remplacé par des dizaines de personnes pour démonter les installations et nettoyer le site recouvert de nombreux déchets.

Quelle ne fut pas la surprise des équipes qui nettoient le site de découvrir un corps – bien vivant mais profondément endormi – sous un immense tas de déchets sur l’espace occupé par la scène techno Redbull Elektropedia Balzaal !

Rémi Saspasse, responsable du nettoyage, nous explique les faits « Une grande partie du sol de la scène était recouvert d’un tapis composé de plaques de caoutchouc, pour le démonter, les ouvriers ont donc rassemblé les déchets sur une partie du site où il y avait de l’herbe. De nombreux déchets se trouvaient déjà là et ils n’ont évidemment jamais pensé qu’une personne s’y trouvait également ! Nos équipes ont commencé dès lundi matin à ramasser les détritus sur les prairies qui sont habituellement occupées par des vaches mais la scène du Balzaal restant vierge de tout occupant en dehors du festival, nous la nettoyons donc en dernier. Étant donné que les déchets sont triés, nos équipes ramassent tout à la main, je ne vous raconte pas l’état des deux collaborateurs qui sont tombés sur le corps de ce jeune festivalier ! »

Les services de secours sont rapidement arrivés sur les lieux, le festivalier qui s’exprimait dans un patois liégeois assez difficile à comprendre pour les gens du coin, ne présentait aucune lésion et était en parfaite santé malgré une odeur épouvantable et un taux d’alcool dans le sang encore élevé. Il était juste profondément endormi après avoir ingurgité plusieurs dizaines de litres de bière Ginette. Lorsqu’il s’est réveillé, il était très énervé parce que les bars avaient disparu et qu’il était encore en possession de nombreux tickets de boissons ! Il pestait aussi car son ami était parti reprendre le train sans lui. Il s’est ensuite dirigé vers le camping pour reprendre sa tente et ses affaires mais personne n’a osé lui dire qu’une association était passée par là pour ramasser les effets abandonnés et les distribuer à des gens dans le besoin…

Personne ne sait s’il reviendra encore à Dour l’année prochaine…

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires