Disparition de la forêt amazonienne: rien pour David et Laura (peut-être que comme ça, les médias s’y intéresseront)

Les feux de forêt qui se propagent rapidement en Amazonie ont des répercussions internationales. L’ONU a vivement interpellé le président brésilien et Emmanuel Macron a demandé à ce que le sujet soit discuté lors du G7.

Alors que près de 2 500 nouveaux départs de feu en l’espace de 48 heures ont été enregistrés dans l’ensemble du Brésil, la pression internationale s’intensifie sur le président brésilien Jair Bolsonaro pour sauver le « poumon de la planète ».

Ce dernier a accusé Emmanuel Macron, jeudi 22 août, d’avoir « une mentalité colonialiste », après que ce dernier a donné rendez-vous aux membres du G7 pour « parler de l’urgence » des feux en Amazonie à Biarritz ce week-end.

Dans deux tweets successifs, le président brésilien a accusé son homologue français d' »instrumentaliser une question intérieure au Brésil et aux autres pays amazoniens » avec « un ton sensationnaliste qui ne contribue en rien à régler le problème ».

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires