Démantèlement de Calais : La Grande Bretagne se dit favorable à l’accueil des migrants noyés

wikipedia commons

En pleine négociation pour le démantèlement de la Jungle de Calais, le ministre Français Bernard Cazeneuve a rencontré le 10 octobre son homologue Britannique, Amber Rudd, afin de plaider pour l’accélération des dossiers de regroupement familial concernant plusieurs centaines de réfugiés mineurs isolés qui attendraient de pouvoir rejoindre leurs familles outre-Manche. La Grande Bretagne, qui s’était distinguée par sa politique de refus de pénétration sauvage du territoire, symbollysée par l’envoi de clôtures pour sécuriser le site d’Eurotunnel sous la législature de David Cameron, doit maintenant prendre ses responsabilités. Mais dans un climat incertain où Theresa May, qui succède à Cameron au poste de Premier Ministre, se retrouve à piloter le délicat Brexit, le sort des migrants peine à se frayer une place parmi les priorités. C’est ainsi que nous apprenons, par un surprenant communiqué du porte parole de la ministre, que le Royaume-Uni se dit favorable à l’accueil des migrants qui se seraient noyés pendant leur traversée. Erreur de traduction ou mauvaise blague de l’ancienne ministre à l’immigration, la réponse à déjà fait réagir de nombreuses personnalités et associations.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires