Découverte d’une oeuvre d’art non déclarée lors de la visite médicale du prisonnier Balkany

A peine incarcéré, Patrick Balkany fait déjà parler de lui. Lors de la visite médicale d’accueil, le médecin de centre pénitentiaire de la Santé vient de découvrir un tatouage qui n’est autre qu’une oeuvre d’art signée Dali. « La signature est sur sa fesse droite. Je pense que c’est un vrai. » annonce le médecin. Le directeur du centre a immédiatement prévenu le parquet qui va mandater un expert pour s’assurer de l’authenticité de cette oeuvre. Un gardien passionné par les tatouages assure cependant que cela pourrait être un faux « J’ai regardé de plus près…c’est bizarre, on dirait qu’il y a des morceaux de plans dedans. Je ne suis pas un expert mais bon, je ne vois pas Dali faire un truc pareil. »

Dans l’attente du passage de l’expert, le prisonnier Balkany est considéré comme une oeuvre d’art potentielle: il a donc droit à 2 douches par jour.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires