Crise catalane – La Belgique refuse d’extrader Carles Puigdemont. L’Espagne menace d’envoyer l’inquisition

 

Carles Puigdemont, l’ex-président régional de la Catalogne est sous mandat d’arrêt international depuis ce mardi 5 novembre 2019 à la demande de l’Espagne. L’indépendantiste catalan en est à son troisième mandat d’arrêt, le premier ayant été délivré en novembre 2017.

En exil en Belgique depuis 2017, Puigdemont jouit de la protection des autorités belges et d’une bonne partie des nationalistes du Nord du Pays qui refusent de l’extrader vers l’Espagne. Quant au cumul de ses mandats, celui-ci répondit « J’essaie de m’intégrer dans mon pays d’accueil. Je m’aligne sur le Parti Socialiste, je ne vois pas où est le problème. »

Face au refus belge de livrer Puigdemont, l’Espagne a décidé d’envoyer 15 membres du Tribunal du Saint-Office de l’Inquisition qui arriveront par caravelle le mois prochain au port d’Anvers. Le choix du bateau plutôt que l’avion s’est fait dans un soucis purement écologique nous as affirmé l’archevêque de Tolède, responsable de l’expédition.

« Personne ne s’attend à l’inquisition espagnole! » nous as confié la ministre espagnole de la Jutice, Dolores Delgado. « Je pense que les Belges ne s’attendent pas à cette réaction, nous comptons les prendre par surprise. »

Les autorités espagnoles n’excluent pas non plus une intervention de l’Invincible Armada en Mer du Nord si les tentatives de négociation venaient à échouer.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires