COP21: Les initiatives oubliées [A lire]

Tout d’abord, il s’agit ici de féliciter un accord sans précédent porté par quasiment tous les Terriens.
Si bien représentés par les négociateurs, ils ont décidé d’aider ces derniers de façon concrète, sur le terrain, en redonnant de l’espoir a tous les déplacés et assoiffés climatiques. On parle bien ici de Roger qui a du déplacer son bar pour bénéficier d’une terrasse afin de bien correspondre aux valeurs françaises et hashtags d’actualité. Et de François, bûcheron qui est obligé de vaquer depuis, à une autre adresse pour tarir sa soif après une dure journée de bûcheronnage.
Il est important de rendre hommage à toutes ces actions envisagées ou réalisées récemment afin que nos enfants gardent une trace de notre dévouement spontané.
Tout d’abord, un projet discret a été mis sur pied le 5 novembre au Brésil. Il s’agit d’observer une coulée de boues toxiques rejoindre par le lit d’un fleuve l’océan Atlantique. On parle déjà de grandes économies car les pêcheurs n’abattront plus d’arbres pour construire leurs embarcations.
Une des plus grandes avancées jamais observées à l’occasion d’un sommet climatique.
Mais revenons plus près de chez nous. Les français ne sont pas en manque d’imagination. Ainsi à Chartres, le maire a décidé de frapper un grand coup en proposant d’abattre 16 tilleuls extrêmement gênants sur la place centrale de la bourgade. Il nous indique que ceux-ci gênent les déambulations des piétons car les pavés ne sont pas assez plats à proximité des racines. Il prévoit ainsi une augmentation de piétons éco-reponsables dans sa ville. Des climatosceptiques souhaitent malgré tout stopper ce projet et ont même défilé le 7 novembre pour sauver les arbres gênants.
On retrouve des initiatives artistiques à Paris. La ville a pris soin de mettre à disposition plusieurs avions frigorifiques afin d’accélerer la disparition de la glace au Groenland. Une centaine de tonnes de cette précieuse glace a ainsi été ramenée devant le Panthéon. Les organisateurs avaient peur qu’à force qu’il
ne neige plus sur Paris, les parisiens aient oublié comment la glace fond. Les personnes souhaitant être choquées par ce phénomène pour se mettre plus sérieusement au tri sélectif, peuvent se rendre sur place pour observer de la glace gratuitement!
N’hésitez pas à faire le relais d’autres initiatives pour le climat. Chaque geste mérite attention, et c’est ensemble que nous pourrons être à la hauteur de l’enjeu!

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires