La Commission d’enquête du Kazakhgate ou comment la Majorité à la Chambre se rend coupable de corruption sur délit d’initiés.

Kazakhgate – Dans les révélations sulfureuses de cette scandaleuse affaire de corruption où l’on apprend que l’ancien député MR et Bourgmestre de Uccle, Armand De Decker, aurait aidé Patokh Chodiev ( Lequel aurait acquis mystérieusement la nationalité belge le 13 août 1997 grâce au bourgmestre MR Serge Kubla avec un P.-V. dressé le 8 janvier 1997 par la police communale assurant que l’intéressé parlait parfaitement français, alors qu’il ne s’exprime qu’en anglais ), Alexandre Machkevitch et Alijan Ibragimov, trois grosses fortunes que le parquet de Bruxelles tentera d’inculper pour faux, association de malfaiteur et blanchiment, dans le cadre des transactions immobilières du Kazakhgate, pour une histoire de dizaines de millions qui auraient été blanchis. Où l’on découvre qu’Armand De Decker aurait fait pression pour obtenir une loi sur la transaction pénale et la faire appliquer en urgence pour le trio kazakh, leur évitant le dit procès, en échange d’une transaction de 23 millions d’euros. Où l’on apprend de plus qu’en place et lieu de la somme exigée, les trois inculpés n’auraient versé chacun finalement qu’une amende de 522 500 euros, assortie d’un quelque 200 000€ de frais de justice, un montant ridicule pour la seconde fortune de Belgique. Alors que, selon Ecolo, la Ministre de la Justice en fonction à l’époque, Annemie Turtelboom ( Ndlr, non ce n’est pas un Pokémon ), avait bien avancé le chiffre de 23 millions d’euros en 2012 comme le prouve ce document.

img_1457

Qu’en plus, le chiffre des prestations d’Armand De Decker par contre apparaît comme nettement plus gonflé qu’annoncé, avec plus de 740.000€ perçus, des honoraires qui dépassent donc le montant réel de l’amende de Chodiev, cherchez l’erreur …

Et qu’avec l’insistance de Défi du PTB et d’Ecolo, ENFIN, une commission d’enquête parlementaire aura bien lieu pour éclaircir cette histoire douteuse où un élu MR, PENDANT l’exercice de ses fonctions de député a choisi de défendre un mafieux notable. Et qu’on apprend que finalement la majorité  ( composée donc des partis et figures impliquées dans cette affaire de corruption ( MR-VLD-CD&V ) ) décide d’évincer les petits partis, les seuls complètement neutres dans cette affaire. Comment peut on qualifier une commission d’enquête qui s’ouvre donc déjà sur un large conflit d’intérêt ? Que va t’on tirer d’une enquête réalisée majoritairement par les acteurs du Kazakhgate ? Enfin je ne sais pas, c’est mieux de régler cela entre copains ? C’est du délit d’initié sur délit d’initié.

A lire également :

Suite au Kazakhgate, Bernard Arnault ( LVMH ) porte plainte contre la Belgique pour discrimination

 

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires