Christian Quesada réagit à l’affaire Benjamin Griveaux : « pas si grave… »

« Allez ça va, il n’y a pas mort d’homme non plus. C’est juste un chibre, et quel chibre d’ailleurs ! Vous avez vu la pièce !? Tout le monde dit que les politiciens n’ont pas de couilles mais là on allait enfin en avoir un qui en a dans le caleçon ! « 

C’est par ces mots que l’ancien maître de midi a commenté la délicate actualité mettant en cause l’ex candidat à la mairie de Paris, Benjamin Griveaux.

Interviewé par un journaliste de BFMTV (qui d’autre) depuis sa cellule de Bourg-en-Bresse, monsieur Quesada s’est dit étonné par l’engouement médiatique que prenait cette affaire :

« On fait tous des erreurs, moi le premier. Il aurait fallu être plus discret voilà tout. Peut-être aussi mieux tenir le téléphone et changer l’angle de vue de la caméra histoire que ça rende un peu mieux au visuel. Si j’ai un conseil à donner à tous les dicksenders en herbe c’est de commencer avec les enfants. Ceux-ci sont moins difficiles sur le produit fini et ne remarquent pas spécialement les faux raccords éventuels.

Nul doute que cette mésaventure sera difficile à surmonter pour sa famille. Je pense donc fort à sa femme et à ses enfants. Surtout ses enfants. » 

Des propos plein de bon sens de la part d’un homme bien embarqué sur le chemin de la rédemption.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires

Comments are closed.