France Chikirou "J'ai dirigé bénévolement le Média, c'est ma société...

Chikirou « J’ai dirigé bénévolement le Média, c’est ma société qui a été payée pour ses services »

2020-07-08

-

Le soutien de Sophia Chikirou au journaliste Claude El Khal et sa prise de position, refusant de montrer des images de la bataille de la Ghouta orientale en Syrie, lui vaut diverses critiques23 pour cette « ligne éditoriale que de nombreux journalistes ont jugée insultante pour les reporters de guerre qui risquent leur vie pour obtenir des clichés sourcés »24, si bien que l’AFP a publié une tribune pour contredire l’affirmation selon laquelle les images ne pourraient pas être vérifiées25. Cette polémique permet à Antoine Hasday, journaliste de Slate, d’affirmer que même les sources des ONG ne semblent pas suffire à convaincre Sophia Chikirou et qu’il « y a une différence fondamentale entre un doute raisonnable et une logique hypercritique qui n’est qu’un sophisme permettant d’entretenir la confusion sur des faits avérés. Celui du Média sur la Syrie s’apparente à la seconde catégorie »26.

En février 2018, la journaliste Aude Rossigneux limogée accuse Le Média d’une éviction et d’un management brutal27,28,29. En juillet 2018, un article de Médiapart décrit une situation de crise au Média où une pétition se montait contre Sophia Chikirou avant qu’elle démissionne, dénonçant ses méthodes managériales et son autoritarisme30,31.

Juste avant son départ du Média, Sophia Chikirou aurait procédé à deux paiements, pour plus de 130 000 euros, à sa propre société, Médiascop, révèle Mediapart, information reprise dans un article du Point32. Selon Mediapart : « Via sa société Mediascop, dont elle est l’unique actionnaire, la consultante Sophia Chikirou donnait des conseils à la présidente Sophia Chikirou »33. Des salariés anonymes du Média accusent Sophia Chikirou de facturer des « prestations sans réalité », et la nouvelle direction du Média, composée de Gérard Miller, Henri Poulain et Aude Lancelin, lui reproche de s’être rémunérée alors qu’elle se présentait comme bénévole. Face aux accusations de malversation, Sophia Chikirou se défend en affirmant qu’elle était bénévole en tant que présidente du Média mais rémunérée comme conseil en stratégie. Elle affirme que les accusations contre elle sont de la « calomnie pure » et annonce porter l’affaire devant le tribunal de grande instance et demander un audit pour prouver sa bonne gestion34,35.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

DERNIERES MINUTES

David Pujadas viré de LCI: sa chirurgie esthétique ne passe pas

Comme beaucoup d'homme de télévision, David Pujadas a succombé au chant de la chirurgie esthétique. Le résultat est bluffant...

Griveaux à propos de la nomination du mari d’Isabelle Boulay: « Je m’en branle »

Benjamin Griveaux a annoncé qu'il ferait un direct depuis sa salle de bain. Je vous invite à suivre ce lien...

Licenciements massifs chez Nordpresse depuis le départ de Sibeth du gouvernement

Le milieu de la presse satirique va être touché par des plans sociaux et devra affronter une vague de...

Réforme Dupond Moretti: Les juges devront porter un bonnet d’âne et un tutu

Un nouvelle réforme porté par le nouveau ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti consiste en une justice rendue par...

A LIRE

La pochette bleu a choisi son nouveau porteur

C'est fini: la pochette bleu ne passera plus inaperçue....

EXCLUSIF : Jean Cachesexe nommé Premier ministre par Emmanuel Macron !

La nouvelle était attendue depuis la démission d'Edouard Philippe...

Vous aimerez aussiRELATED
Recommandé pour vous