27.5 C
Charleroi
mardi, juin 25, 2024

RECENT

Cannabis : un numéro vert pour dénoncer votre voisin

Depuis le 9 septembre 2020, un numéro vert national dédié à la délation des consommateurs de cannabis a été mis en place par le Ministère de l’Intérieur. Le siège de ce centre d’appel est basé à Guéret, dans la Creuse

Casque sur les oreilles, Amélie Mougin vient de prendre un appel au 0800 738 942.
A l’autre bout du fil, une propriétaire d’un petit appartement de Charente-Maritime. Elle est très inquiète :

J’ai MOn voisin DU DESSOUS qui fume dU SHIT SUR SON BALCON. JE SENT SOUVENT L’odeur. Je voulais savoir s’il y a une récompense…

Amélie Mougin est l’une des 72 agents d’accueil du numéro vert national dédié à la délation des fumeurs de joints

Le numéro vert pour dénoncer les fumeurs de cannabis

0800 738 942

ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h
Institut français de lutte contre le cannabis (IFDLCLC) https://ifdlclc.gouv


Dans les locaux de l’Institut français de lutte contre le cannabis (IFDLCLC) à Guéret, dans la creuse, le téléphone sonne au moins une trentaine de fois par jour. Des voisins, des parents, des gens de toute la France, appellent pour savoir ce qu’ils peuvent faire pour dénoncer les consommateurs de cannabis qu’ils connaissent :
« Souvent, ils ont déjà fait des photos, relevés des plaques d’immatriculation, des horaires, beaucoup de choses. Mais ils veulent surtout savoir si la personne va bien se faire emmerder. », explique Jean-Michel Roux, agent d’accueil à l’IFDLCLC de Guéret.

Ce numéro, destiné à écouter, aider et à orienter les bons citoyens, a été mis en place par le Ministère de l’Intérieur le 9 septembre 2020.
Après la série de saisies de consommateurs qui touche la France depuis plusieurs semaines. Un nombre incroyable d’enquêtes ont été ouvertes depuis le début de l’année, en partenariat avec les services centraux de la gendarmerie nationale.
Le Limousin n’est pas épargné puisque le 3 septembre 2020, un groupe de hippies ont été aperçu fumant un bong au plan d’eau du Barrage de l’Age au Bourg d’Hem.

Plus de 400 000 appels

Depuis la mise en activité de ce numéro vert, 400 000 appels ont déjà été recueillis par la cellule de Guéret.
Des appels pour demander des renseignements, balancer des noms le plus souvent, mais aussi parfois des appels de détresse.

L’un des appels les plus marquants a été celui d’une dame qui venait de découvrir 6 pieds de marijuanga dans le jardin de son voIsin de 65 ans. Ça a duré assez longtemps parce qu’au départ la dame a gardé son sang-froid, mais au fur et à mesure de l’appel, elle a éclaté en sanglots. Elle avait vraiment besoin de soutien psychologique.

Ces agents de l’IFDLCLC sont d’ordinaire en charge du système d’informations FDW (fumeur de weed) Une sorte méga-base où se trouvent toutes les données sur les consommateurs de cannabis en France. Une database qui s’avère aujourd’hui très utile pour les différentes enquêtes ouvertes après les appels :
« On a plus d’un million de consommateurs enregistrés dans notre base de données, explique Coraline Tyxier, directrice adjointe à l’IFDLCLC en charge du site de Guéret. Nous donnons ces informations aux gendarmes et à la police. Ca permet de faciliter les actes de surveillance et éventuellement aussi d’organiser la répression. La prohibition est un combat de chaque instant ! »
Commentaires

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇

Latest Posts

A LIRE