Le Brésil va accueillir temporairement des migrants pour remplir les tribunes des JO

Vous l’avez sans doute remarqué si vous suivez les retransmissions des compétitions sportives aux Jeux Olympiques à Rio: la plupart des stades sont vides. Le prix des places y est horriblement cher et constitue probablement une raison à ces tribunes clairsemées, d’autant plus que la population souffre d’une baisse de pouvoir d’achat ces derniers mois. Mais plus généralement, les Jeux sont loin de créer l’euphorie chez les locaux qui ne se presseraient pas au stade. Pour le dire crûment, les Brésiliens s’en foutent un peu de leurs Jeux Olympiques.
Pour la dernière ligne droite, le pays organisateur, en concertation avec le comité olympique, a trouvé une solution originale à ces tribunes vides. Il a décidé d’accueillir temporairement des migrants afin de remplir les stades pour la fin des compétitions.
Selon le porte-parole du Ministre des Sports, du Carnaval, de l’Immigration et de l’Artisanat Indien, Joao de Carvalho, cette formule est gagnante pour l’ensemble des parties: “Nous donnerons l’image de Jeux qui resteront dans l’histoire pour avoir passionné les foules et rapproché les peuples. De leur côté, c’est un beau cadeau que nous offrons à ces populations déplacées qui connaîtront un peu de bonheur au milieu de leurs difficultés. Nous leurs demandons simplement de supporter les athlètes brésiliens en titillant leurs adversaires”.
Les autorités précisent cependant que ceci est une offre temporaire et que ce nouveau public sera immédiatement reconduit à la frontière dès la fin des Jeux.
Nul ne sait si ce deal sera reconduit en septembre pour les Paralympiques, une compétition qui draine généralement encore moins de monde…

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires