Au fait, Eva Joly n’est pas morte.

L’ex-candidate à l’élection présidentielle française se fait discrète depuis sa défaite humiliante, beaucoup soupçonnent sa mort face à une telle absence médiatique (et un tel âge). C’est faux. Eva Joly est bien vivante dans un cabanon norvégien.

Depuis mai 2012 et la disparition médiatique de la vieille dame, le siège du parti Europe Écologie Les Verts (EELV) est fréquemment recouvert de gerbes mortuaires pour l’antique Eva Joly, les militants la croyant décédée.

Mais qu’attendaient les verts pour démentir cette rumeur ? 
D’après les premiers éléments de l’enquête, les fleurs reçues pour l’ex-présumée défunte servaient à assaisonner les joints que fument les cadres du parti. Ne voulant pas tarir cette source de condiments, la mort de leur ex-candidate gâteuse était une aubaine inespérée.

Un reporter alpiniste spéléologue et garde forestier du Figaro a pu interroger la vieillarde à Brønkysundfjørgvänstadføss, son charmant petit village où elle nous confirme être en état de vivre encore un peu.

« Che peux comprendre qu’on puisse penser que che suis vraiment très très âgée, mais che n’ai que 36 ans. C’est mon alimentation en graines et en copeaux qui donne cet aspect original à ma peau. Maintenant qu’on reparle de moi dans les médias, coucou maman ! Che suis dans le journal ! »

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires