Armée française: « C’étaient pas des viols, on a payé les gamines en Bounty, c’est de la prostitution ».

Suite aux révélations du Guardian sur les viols commis par l’armée française en centre-Afrique, un général de l’armée française accusé a réfuté les accusations de viols. Selon lui, ses soldats et lui ont payé les fillettes avec des rations et des Bounty, il s’agit donc de prostitution et non de viol.

« Un Bounty , noir à l’extérieur et avec du blanc à l’intérieur, comme dans nos petites soirées » a déclaré un soldat incriminé.

Ce n’est pas la première fois que l’armée est mise en cause pour ce type d’agissements mais il est rare que les responsables soient jugés. L’impunité est malheureusement monnaie courante dans ce type d’affaires.

Les soldats, souvent des personnes fragiles d’esprit, aiment à se « lâcher » lorsqu’ils sont en mission. Il est peu probable qu’une véritable remise en cause des agissements de l’armée soit mise en place.

Il faut s’attendre dans les prochains jours à quelques punitions exemplaires, jusqu’au prochain scandale.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires