Le président de l’UNEB fait-il la promotion d’un pastafarisme politique ?

On ne parle plus que de lui. Depuis quelques jours, Maxyam Bougetoux, le président du syndicat Uneb à Bruxelles-IV, est au cœur d’une polémique après avoir accordé une interview à RTL TVI dans laquelle il apparaît portant une passoire sur la tête.

Alors qu’il réagissait sur le blocage des facultés, le 12 mai dernier dans le 19 : 45 de RTL TVI, ce ne sont pas ses propos mais sa passoire, un instrument utilisé pour égoutter les pâtes, qui a suscité une avalanche de réactions. A commencer par le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, qui lui avait reproché de marquer, avec son couvre-chef, sa « différence avec la société française », y voyant même une « provocation ». Marlène Schiappa, la secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, avait déclaré que la tenue du jeune homme faisait la « promotion d’un pastafarisme politique ». Entre sa tenue et son engagement syndical, on sait finalement peu de chose de ce jeune pastafariste.

Scandale au FN: Marine Le Pen a un vélo avec une roue voilée

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires