Une végane mange son enfant handicapé pour imiter les animaux.

0

Dans la nature, de nombreux animaux pratiquent le cannibalisme. Ce n’est pas une chose surprenante. Chez les mantes religieuses, les femelles sont très connues pour dévorer les mâles après un rapport sexuel. Autant dire que le mâle qui veut tirer un coup court au suicide. Cette forme de sélection naturelle est courante chez plusieurs espèces d’insectes et d’araignées.

On a aussi des exemples notoires de cannibalisme chez les mammifères. Citons le mode de vie des orangs-outans. Chez les orangs-Outans, ce sont les mâles qui cette fois sont les bras-armés des femelles. Ainsi, dans un zoo belge est survenu un phénomène qui a littéralement pris de court éleveurs et scientifiques : Un mâle orang-outan a dévoré un de ses bébés alors handicapé.

Pour les véganes qui luttent pour les droits des animaux, et pour une séparation totale entre l’homme et l’animal, interdisant donc la consommation de viande, il est naturel de reprendre les pratiques des animaux. Si la nature fait ça, alors c’est forcément bon pour l’homme. Ainsi, près d’Ostende en Belgique, une végane qui a eu connaissance de l’événement survenu chez nos amis orangs-outans, s’est dit que ce serait une bonne idée de faire pareil. En plus son enfant était handicapé !

Alertée par ses voisins qui ont senti une étrange odeur de cuisson, la police est arrivée trop tard. La végane dont nous ne citerons pas le nom, avait déjà mangé son enfant.

Elle a dit aux policiers choqués par ce drame : ” Les animaux sont les créatures les plus parfaites sur Terre, il est normal de les imiter “.

Une chose est toutefois certaine : C’est honteux !

Likez notre page Facebook et gagnez de nombreux cadeaux !

Commentaires

PARTAGER