Rapport de la NASA: « Un selfie c’est juste une photo de trou de cul »

Un rapport d’enquête conjoint de la NASA et de l’OMS portant sur plus des 2 milliards d’internautes assujettis aux nouvelles technologies de connexion en tous genres vient de révéler des résultats pour le moins interpellant. Les scientifiques se sont plus particulièrement penchés sur ce véritable phénomène de mode, en vogue depuis quelques années déjà, le fameux  « selfie ».

Tous des trous du cul

Ainsi  le rapport consenti des 2 organisations révèle que plus de 102 % des personnes adeptes de cette pratique photo-nombrilesque sont concernés: les malheureux présentent tous les symptômes propre du trou de balle à coulisse (comprenez de l’anus). Les plus atteints sont les  selfistes à perche, les selfistes  » bouche en cul de poule » (les croupions) et les selfistes partouzeurs (3 trous de cul voire plus « ensardinés » dans le même « selfie »).  Le rapport évite pudiquement d’évoquer les « selfistes de miroir de salle de bain » afin de ne pas effrayer la population.

Les profilers du FBI  à la rescousse

Face à ce constat alarmant l’OMS a demandé aux profilers les plus chevronnés du FBI de comparer les traits de caractères des « Selfistes » avec ceux des plus gros trou de cul de la gay pride de San Francisco . Les ressemblances sont frappantes (photos à l’appui), de la petite fente bien serrée au trou le plus béant.

L’avenir de la planète dans la merde.

La conclusion du rapport fait froid dans le dos : Si un Selfie est juste une photo de trou de cul alors l’avenir de la planète est vraiment pire que toutes les prévisions précédant cette enquête.  Nous sommes dans la merde.

Likez notre page Facebook et gagnez 300€ !

Commentaires

PARTAGER