Le cardinal Barbarin, accusé maintes fois d’avoir protégé des prêtres pédophiles, a exprimé aujourd’hui sa double peine à l’annonce de la mort du dictateur cubain Fidel Castro.

Il a rappelé avoir passé de longues soirées en sa compagnie, étant parfois invité à partager un survet adidas avec l’homme de la révolution.

Le révolutionnaire qui surnommait affectueusement Monseigneur Barbarin « L’abbé des cochons ».

Cuba prouve avec une photo que Fidel Castro est en vie… aux côtés d’Hugo Chavez…

Commentaires