Nordahl Lelandais serait en fait originaire du département de la Creuse

0

Maëlys de Araujo, née le 5 novembre 2008, assiste dans la nuit du samedi 26 août au dimanche 27 août 2017 à une fête de mariage dans la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin (Isère). Entre 150 et 200 convives sont présents. Vers 3 heures du matin, ses parents la perdent de vue. Ils donnent l’alarme à 3h57. Tous les invités se mettent à sa recherche, puis, faute de résultat, la gendarmerie est contactée.

Les enquêteurs ont reconstitué les déplacements de Nordahl Lelandais, présent à cette fête de mariage, d’où il s’est absenté, avant d’y revenir et d’en repartir. Le 30 novembre 2017, le procureur de la République de Grenoble, Jean-Yves Coquillat, explique lors d’une conférence de presse que la disparition de la petite fille a été fixée à 2 h 455. « À 2 h 46 et 12 secondes, Nordahl Lelandais mettait son téléphone en mode avion. À 2 h 47 son véhicule, une Audi A3 noire, est filmé par une caméra de vidéosurveillance du centre de Pont-de-Beauvoisin (Isère). À l’avant du véhicule, une silhouette frêle de petite taille, semble-t-il une enfant, ou quelqu’un de petit, qui est vêtue d’une robe blanche se trouve sur le siège passager avant. Avec des cheveux qui semblent bruns », indique le magistrat. Or, lors de la fête de mariage, Maëlys portait une robe blanche. « À 3 h 24 et 29 secondes, le véhicule est de nouveau filmé en sens inverse par la (même) caméra vidéo dans le sens du retour. Le conducteur est alors seul dans la voiture », ajoute le procureur5. En outre, l’ADN de la petite fille a été retrouvé sur le tableau de bord de son véhicule, et ce même après un nettoyage méticuleux de plus de deux heures, qui a été filmé par des caméras de surveillance d’une station service6.

Si l’enlèvement est désormais acté, la justice ne sait « rien de ce que le suspect aurait pu faire entre son départ définitif de la salle des fêtes à 3 h 57 et 7 h 6, heure de son retour à son domicile de Domessin (Savoie) ». Le bornage de son téléphone n’apparaît nulle part, aucune vidéo routière ou d’un commerce ne le filme entre la Savoie, l’Ain et l’Isère, aucun témoin ne s’est manifesté. Des fouilles ont été menées dans les lacs, puits, points d’eau et bois aux alentours, une zone à vingt minutes de voiture de Pont-de-Beauvoisin. Sans résultat.

Le 30 novembre 2017, Nordahl Lelandais est mis en examen pour séquestration et meurtre. Le procureur de la République Jean-Yves Coquillat l’annonce lors d’une conférence de presse organisée au palais de Justice en fin d’après-midi, durant laquelle il reconnaît qu’il sera difficile pour les enquêteurs de retrouver le corps de la petite fille5.

Commentaires

PARTAGER