Malaise à Foix : des militants de la Manif pour tous refusent de quitter la foire médiévale

C’est un monde parfait, hors de question d’y mettre fin ! ” A Foix (Ariège), depuis quelques heures, la tension est toujours à son paroxysme depuis que des Militants de la Manif pour tous ont décidé de faire perdurer la foire médiévale, qu’ils étaient venus visiter.

Le petit groupe d’amis s’est forgé au fil des manifestations et des actions médiatiques. Des couples, des familles, unis autour d’un même idéal et qui prolongent leur engagement sociétal par des moments conviviaux. Leur car est arrivé à Foix samedi, au petit matin. La quarantaine d’amis, venue prendre l’air pendant ce week-end prolongé, avait inscrit la visite de la foire médiévale de la préfecture ariégeoise à son programme. “Dès les premières minutes, nous avions compris…, explique Marie-Madeleine, qui représente le groupe d’adhérents de la Manif pour tous. Ce lieu est idéal pour nous, c’est un monde parfait. Hors de question de le quitter, nous sommes désormais chez nous !”.

C’est dimanche, vers 18h, que les premières tensions ont éclaté. Des exposants commençaient à ranger leurs campements, quand ils ont été pris à partie par les militants. La vindicte s’est rapidement transformée en un véritable siège. “Nous avons été obligés de laisser notre tente pour nous enfuir, témoigne Guy, exposant qui présente des savoirs-faire médiévaux avec sa femme Marie et leur fille Apolline. Tout d’abord, on a pensé qu’ils plaisantaient… Nous étions en fin de foire et nous les trouvions rigolos. Nous les avons invités à nous rejoindre…. Si nous avions su… “. Quand le couple et leurs amis installés à côté ont souhaité faire partir leurs invités pour plier bagage, les premières insultes et menaces sont vite tombées. “Ils nous ont chassé !, s’emporte Michel, alias “Borg le chasseur de dragon “. Ils ont pris nos ustensiles et les ont retournés contre nous “. Malgré une tentative de médiation de la part des organisateurs et des forces de l’ordre, il a bien fallu constater l’évidence : les militants s’étaient installés. “Les manouches, ont sait les faire décamper, souffle un membre de la gendarmerie locale. Mais là, ce sont des gens respectables… On ne va pas les chasser comme des malpropres, quand même ! “.

Frigide Barjot attendue mardi

Du côté des militants, le discours est clair : hors de question de partir. “Nous ne demandons pas quelque chose d’irrationnel ” , s’emporte Marie-Madeleine. Entourée de ses 6 enfants, la mère de famille continue :”Nous sommes tout à fait disposés à indemniser ces gens. Mais nous avons trouvé-là un lieu de vie qui correspond en tous points à nos moeurs et nos valeurs, hors de question de le perdre ! “. Si l’affaire suscite crispations et moqueries, le collectif de la Manif pour tous a déjà prévu d’envoyer la militante chrétienne Frigide Barjot pour soutenir ses membres. “Frigide arrivera mardi. Avec son talent de négociatrice et son carnet d’adresse, nous espérons qu’elle nous permettra d’accéder à notre voeu le plus cher : passer des jours paisibles dans ce havre de paix... “, conclue Marie-Madeleine.

Likez notre page Facebook et gagnez de nombreux cadeaux !

Commentaires

PARTAGER