Witsel: « Avec 3 millions d’euros par an, j’avais peur que ma famille se retrouve dans la misère »

3 millions d’euros. C’est ce qu’une caissière de supermarché mettrait 120 ans à gagner. 3 millions d’euros par an, même taxé à 50% (et on sait bien que les footballeurs payent 50% d’impôts et ne magouillent jamais), c’est le salaire de 100 caissières. Mais Axel Witsel considère qu’il vaut mieux pour sa famille avoir 18 millions d’euros par an en allant jouer chez les chinois que 3 millions comme avant.

A 18 millions, même taxé à 45% (le taux maximal en Chine), cela fait 825.000€ par mois net. C’est le salaire de 550 personnes.

550 personnes, c’est ça:
9-29-15-arcadia-community-association-meeting

Réfléchissez-y avant d’aller gaspiller votre salaire en maillots de football ou en bières sponsorisant l’équipe nationale.
Bonne journée.

Et sinon Axel, Tianjin, c’est ça la moitié de l’année:

famille

Enfin, avec ton salaire tu pourras avoir les meilleurs oncologues pour ta famille. Et c’est ça, penser à elle.

TRANSFERTS – Séduit par un salaire mirobolant, le Belge Axel Witsel a décidé de signer pour quatre ans chez le club chinois du Tianjin Quanjian F.C.

La Chine poursuit son offensive sur le football mondial. le milieu Axel Witsel, sous contrat au Zenit Saint-Pétersbourg, s’est engagé pour quatre ans avec le Tianjin Quanjian FC, où l’international belge touchera un salaire annuel de 18 millions d’euros, affirme lundi la presse belge.

A lire aussiDiego Costa, Alli, Vela : les 8 infos mercato qui vous ont échappé ce week-end

Selon le site internet de la télévision belge RTBF, Witsel, qui fêtera ses 28 ans le 12 janvier, rejoint avec effet immédiat le club entraîné par l’Italien Fabio Cannavaro, champion du monde et Ballon d’Or 2006. Révélé au Standard de Liège, Witsel a ensuite évolué au Benfica Lisbonne et au Zenit. Il était proche d’un accord avec la Juventus de Turin pour y évoluer dès la saison prochaine avant de renoncer et d’opter pour la Chine.

Source

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires