27.5 C
Charleroi
samedi, février 24, 2024

RECENT

Un producteur de radis se serait radis-calisé pendant le confinement

Tout commence dans la région nantaise, de grande tradition maraîchère, avec Jean-Michel Placard, un jeune producteur de radis. Ayant repris l’affaire familiale, le jeune entrepreneur avait reçu sa passion pour le légume piquant de son père,entreprise qu’il a avait su mener à bien jusqu’à l’annonce du confinement.

De réputation sérieuse, Monsieur Placard, se trouvant seul avec ses radis, s’était alors mis à leur parler, liant un véritable lien d’amitié avec eux, allant même jusqu’à quitter femme et enfants pour vivre près d’eux dans le potager, se remariant même avec l’un d’entre eux.

Il s’était alors radicalisé dans son potager, monté en pression par le très décrié Al-Bagradis, célèbre formateur djiradiste déjà sous les radars des services secrets français. Jean-Michel avait alors, au terme de sa formation, décidé d’entamer une mission divine afin d’abattre tous les mécréants vendant et dévorant sans vergogne ses frères les radis.

Il avait alors entamé sa mission dans les supermarchés proches de son exploitation, recouvrant les mécréants dévoreurs de radis par des litres d’engrais chimiques, liquide qui intoxique depuis des années le peuple radiste.

Jean-Michel Placard a rapidement été stoppé par plusieurs agents de sécurités, assommé à coups de pastèques dans le rayon fruits et légumes d’une supérette où il menait sa terrible besogne. Jean-Marie Placard est actuellement suivi psychiatriquement et la question de sa remise en liberté est sur toutes les lèvres dans une région où le radis demeure un met très apprécié.

 

Commentaires

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇

Latest Posts

A LIRE