Trafic zoophile découvert grâce à des restes de semences dans la viande

Beef steak with white sauce

Trafic zoophile découvert grâce à des restes de semences dans la viande

C’est Béatrice Duflon, une retraitée au chômage depuis plusieurs années qui a eu le rôle de lanceuse d’alerte dans l’affaire du TZAF (Trafic Zoophile dans les Abattoirs de France). Grande amatrice de burgers, le lundi 01 Janvier 2018 elle décide d’en faire à toute sa petite famille pour fêter la nouvelle année.

C’est lorsqu’elle a sorti ses steaks qu’elle s’est rendu compte que quelque chose clochait avec la viande : …

« J’ai vu que quelque chose clochait avec la viande… » confit-elle « …le steak était couvert de taches blanches »

Ce n’est qu’après les avoir cuits et mangés avec son mari « Juju » et ses deux enfants Véronique et Delphine dans de copieux hamburgers qu’elle s’est rendu compte de ce qu’étaient ces « traces « : aimant beaucoup le sexe, elle s’est vite rendu compte que les steaks avaient le gout de semence mâle !

Elle s’est alors rendue au commissariat le plus proche en vue de porter plainte. Les policiers malheureusement insensibles à son observation lui ont ri au nez et à la barbe, elle par conséquent dû s’organiser par elle-même, déterminée à dénoncer l’odieux trafic.

C’est avec ses voisins et amis que Béatrice a pu mener une véritable enquête et faire arrêter ce samedi 3 février 2018 Jean-Yves X, chef de file d’un réseau zoo/nécrophile couvrant près de deux tiers des abattoirs de France.

Après presque de deux mois de lutte contre l’entreprise FUNDUS, le procès est sur le point d’être gagné. Il se tiendra dimanche prochain à la cours d’assise de Muflin.

P.V

 

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires