#tpmp : Le gag de Matthieu Delormeau déporté à Auschwitz censuré par le CSA, les fanzouzes se révoltent.

Cyril Hanouna est-il encore allé trop loin?
Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel vient de censurer une séquence qui devait être diffusée dans l’émission de jeudi soir. Il s’agit d’un magnéto de six minutes dans lequel le chroniqueur Matthieu Delormeau est une nouvelle fois victime d’un canular.
L’un des sages du C.S.A. a accepté, sous couvert d’anonymat, de nous montrer ce sketch pour le moins hilarant.
Voici, en exclusivité pour Nordpresse, le déroulé de ces six minutes d’humour franchouillard que les fanzouzes n’auront malheureusement pas la chance de voir.

UN GAG BON ENFANT

Le reportage commence au moment où Baba pénètre en pleine nuit dans l’appartement de Matthieu Delormeau, déguisé en agent de la Gestapo. Il fait le clown face caméra, fait la danse de l’épaule avec son costume kaki. Le retour plateau montre le public en transe, faisant une standing ovation à Cyril Hanouna pour son génie et son culot.
Dans la suite du magnéto, Cyril réveille son chroniqueur en hurlant dans un allemand approximatif, faisant hurler de rire les spectateurs et les chroniqueurs en plateau. Matthieu Delormeau dort nu, mais Cyril ne lui laisse pas l’occasion de s’habiller :
« Bon alors, Matthieu, ma petite beauté, j’ai une petite question à te poser. Est-ce que tu as envie de continuer l’émission jusque la fin de l’année?
– Cyril, tu sais bien que j’ai besoin de travailler, laisses-moi m’habiller.
– TTTT, fermes-là un peu, là, allez, tu me soûles. C’est moi qui parle ! C’est qui le taulier ?
– C’est toi, Cyril.
– Alors avec Énora, on a eu une bonne idée. Vu que tu es un peu éprouvé par l’émission, on a décidé de t’offrir des petites vacances. Tu aimes la Pologne?
– Euh oui. »
Baba se plie en deux de rire et deux agents de la sécurité de C8 emmènent Mathieu hors de chez lui.

On voit ensuite le chroniqueur, âgé de 42 ans, filmé en infra-rouge, balancé dans ce qui semble être un wagon de bois sans lumière et vêtu d’un pyjama rayé orné d’un triangle rose à l’envers.

Dans une autre séquence, on voit un accéléré d’une journée de travail de Matthieu, du lever au coucher du soleil, entrain de casser des cailloux. Quand il demande, en larmes, un peu d’eau pour boire, on retrouve Jean-Michel Maire en costume kaki et brassard rouge pour le fouetter et lui hurler de se remettre au travail. Le gag fait hurler de rire le public en plateau et fait une standing ovation pour le tombeur de ces dames.

La dernière séquence est assez subversive, Cyril annonce affectueusement à sa tête de turc préférée qu’il va devoir passer la nuit dans une chambre à gaz. Mais Matthieu craque complètement et refuse. En plateau, le public hue et hurle « La chambre à gaz ! La chambre à gaz ! »
Baba demande à son public de se taire et demande « A votre avis, il a fini par le faire ou non? » Le public hurle « Oui » et nous voyons dans le magnéto, Matthieu dormir à même le sol, sursauter dès qu’il entend un bruit de fuite.

LES FANZOUZES UNIS CONTRE LA CENSURE.

Les fanzouzes, révoltés par la décision du CSA se sont fait entendre en lançant les hashtags #touchepasatpmp #lescampscestmarrant qui ont été les plus suivis depuis hier sur Twitter. Parmi les tweets les plus partagés on retrouve celui de Kevinzouz qui réclame « le droit au divertissement ». Kimberleyzouz a quant à elle, allumé, « les rageux qui n’on aucun respé envers le LOL et ceu qui son morts pour qu’on est le droit de déliré» Enfin Brandondu59 a simplement appelé les twittos à la solidarité : « Tous en pyjamas rayés ! Solidarité TPMP ! »
Côté politique, Marion Maréchal Le Pen, inconditionnelle de l’émission, dénonce « la censure politique du Parti Socialiste, envers une séquence drôle, nostalgique, émouvante et ludique, qui symbolise la culture de notre génération. » Vincent Bolloré, dirigeant du groupe Canal+ et de la chaîne C8, a annoncé, via son service de presse, faire appel de cette décision.

Victor Newman.

ET VOUS, ÊTES-VOUS POUR LA DIFFUSION DE LA SÉQUENCE?

 

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires