Tabassé, il est sauvé par un frigo

Le 13 décembre 2015,  vers 1H00 du matin, un acte barbare c’est déroulé à Charleroi en Belgique. Un groupe d’individus c’en est pris à un homme âgé d’une vingtaine d’année et s’est mis à le cogner avec des bars de fer. L’individu fut miraculeusement sauvé par une
lumière qui fit comprendre aux agresseurs qu’ils étaient repérés.
En réalité, la lumière n’était rien de plus qu’un vulgaire frigo ouvert. Pourquoi était-il
ouvert ? La réponse nous vient de son propriétaire : Emile, amateur de repas nocturnes.
Et il nous explique : « ma femme déteste que je mange du reblochon à 1h00 du matin car
elle n’en a plus le matin et que cela fait un bruit de tout les diables quand j’ouvre le frigo.
En plus elle a menacé de me péter au nez à longueur de journée si je continuais. Alors j’ai
trouvé une solution en ouvrant préalablement le frigo afin qu’elle ne se rende compte de
rien. Hé hé hé pas con le mec. »  (Sa femme lui a pété au nez à la fin de l’interview, ça l’a
perturbé.)

La victime de l’agression, n’était autre que  Vincent Flibustier, le fondateur de nordpresse,
le média satirique. Il semble avoir très bien compris qui était à l’origine de l’agression.
Pour lui c’était sans nul doute des «  putains d’excités de français qui avaient soi été
abstentionnistes soi votés pour le Front National et ont décidé de  me péter la rondelle
après mes publications comme celle intitulée très  gracieusement français je vous trouve
con à moins que non, je ne me souvient plus du titre tant ils ont frappé fort. »

Mais cette attaque  semble peu l’inquiéter. Lorsque je lui ai demandé si l’article qu’il
avait cité était satirique, il eut la réaction de ne rien dire et de me fixer (c’était
perturbant) pour finalement sourire et dire : «  vous savez, malgré nos différents on a au
moins une chose en commun. Nous avons tous secoué le bonhomme plusieurs fois
devant Marion Maréchal Le Pen. Je veux dire qui ne l’a jamais fait ? »  Et là je me tourne
vers vous lecteurs. EN EFFET, QUI NE L’A JAMAIS FAIT ? QUI AURAIT PU RESISTE  A
CETTE ENVIE SINON UN HOMME AIDE DE DIEU ? Likez si vous êtes pris par l’émotion à
chaque fois que vous lisez ceci.

Cette conclusion suffit à me convaincre que l’article était bien satirique, enfin…je
l’espère… oui … normalement… (Nan parce que sinon je vais lui pété la rondelle !)

Alors cet article était-il un coup de colère provoqué par du sable dans l’anus, Vincent
Flibustier qui a fait écrire l’article un pilier de bar complètement torché, le résultat d’une

nuit passée à prendre de l’héroïne ou, plus banalement une satyre des médias qui

s’expriment trop violement ? Au fond, personne ne saura jamais.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires