Des putes moches à 5€ à Tournai

Grosses, poilues, borgnes ou édentées : des prostituées jugées non conformes aux standards de la prostitution proposent leurs services dans une maison close située à Tournai et ça marche !

Raymond G., 67 ans, retraité, se rend tous les vendredis après-midi dans cette maison close de Tournai pour profiter de la bonne affaire. Ici, les prostituées peuvent paraître moins attractives que celles exposées à Anvers ou Amsterdam. Ces « putes moches », parfaitement « consommables », sont écartées du circuit traditionnel de la prostitution en Belgique en raison d’un aspect disgracieux. Mais elles trouvent leur place ici, à Tournai, avec des prix défiant toute concurrence : 10 euros la passe, 5 euros la fellation.

Je travaille dans la pute depuis 20 ans. J’ai été choqué de constater que des centaines de putes moches n’avaient pas la possibilité de proposer leurs services, juste parce qu’elles présentaient quelques défauts. Je me suis dit qu’il fallait faire quelque chose

nous confie Stefaan W., le propriétaire des lieux.

Un casting spécifique a été mené par le gérant. Les prostituées aux courbes parfaites, aux poitrines généreuses et à l’hygiène irréprochable ont été systématiquement écartées.

moche3 moche2

Sylvana R. propose ses services depuis le mois de mai 2014 en tant que « pute moche » dans le bar érotique tenu par Stefaan W.

J’avais de la difficulté à exercer mon métier face à toutes ces jolies filles, souvent venues de l’Est. J’avais peu de clients et beaucoup de difficultés à terminer mes fins de mois. Aujourd’hui, je travaille près de 12h par jour, j’enchaîne les passes à un rythme effréné, pour le plaisir de mes clients. Je suis ravie !

Depuis le lancement du concept au printemps, l’établissement a quadruplé son chiffre d’affaires et Stefaan W. envisage d’ouvrir deux autres établissements proposant des « putes moches » d’ici la fin de l’année.

Des informations récoltées par Tomimag

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires