Pearl Harbor était un coup monté – La flotte Japonaise n’avait pas les ressources pour voler aussi loin en 1941

L’attaque de Pearl Harbor est une attaque surprise menée par l’aéronavale japonaise le 7 décembre 1941 contre la base navale américaine de Pearl Harbor située sur l’île d’Oahu, dans le territoire américain d’Hawaï. Ordonnée par l’empereur du Japon Hirohito en réaction à l’embargo imposé par les États-Unis cinq mois plus tôt, elle visait à détruire la flotte du Pacifique de l’United States Navy. Cette attaque entraîna l’entrée des États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale.
Telle que l’histoire nous l’a décrit, l’attaque fut dirigée par le général Hideki Tōjō, et lancée le dimanche 7 décembre à 7 h 48 par le Service aérien de la Marine impériale japonaise contre la flotte du Pacifique des États-Unis et les forces stationnées sur place. Elle est conduite en deux vagues aériennes parties de six porte-avions impliquant plus de 400 avions.
Vers 6h00 la première vague de 183 avions, conduite par le capitaine de frégate Mitsuo Fuchida, s’envola vers Pearl Harbor.
À 7 h 53, les premières bombes nippones furent larguées et les avions se mirent en formation d’attaque. Le contre-amiral Patrick Bellinger donna l’alerte.
À 8 h 30, la deuxième phase de l’attaque forte de 167 appareils visa le flanc gauche et utilisa davantage de bombardiers en vol horizontal.
Si les Japonais étaient réellement parti à 6h00 du matin, il aurait fallu plus d’une journée pour que la flotte aérienne arrive sur la baie, comme le prouve cette carte. De plus, en 1941 nous n’avions pas les ressources pour voler aussi loin. Pearl Harbor n’était donc qu’un immense complot américain pour que le président Roosevelt s’engage lui aussi dans la seconde guerre mondiale et un prétexte pour déclarer la guerre au Japon.

Crédit photo : https://www.facebook.com/ComplotsFaciles

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires